Opcvm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 94 (23385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITE RENE DESCARTES

(PARIS V)

FACULTE DE DROIT

MASTER 2 PROFESSIONNEL « BANQUE & FINANCE »

Responsable Pr. Sylvie de Coussergues

par

Sandrine QUIGUER

Mémoire soutenu

en vue de l’obtention

du Master 2 Professionnel
“Banque & Finance”

Année Universitaire: 2004/2005

Session: Oct. / Nov. 2005
SOMMAIRE

RESUME ET MOTS-CLEFS 3

REMERCIEMENTS 4INTRODUCTION GENERALE 5

PREMIERE PARTIE : LES FONDS A FORMULE : UN PLACEMENT ATTRACTIF A STRUCTURATION COMPLEXE 7

CHAPITRE 1: PRESENTATION DES FONDS A FORMULE 8

CHAPITRE 2: ETUDE DU MONTAGE FINANCIER 29

SECONDE PARTIE : UN PLACEMENT NON DEPOURVU DE RISQUES 48

CHAPITRE 1: LES RISQUES LIES AUX FONDS A FORMULE 49

CHAPITRE 2: VERS UNE MEILLEURE PROTECTION DEL’EPARGNANT. 67

CONCLUSION GENERALE 80

TABLE DES MATIERES 82

ANNEXES 85

BIBLIOGRAPHIE 93

RESUME ET MOTS-CLEFS

Le présent mémoire a pour objectif d’étudier une nouvelle génération de placement: les fonds à formule. Capables d’offrir à la fois sécurité du capital et performance boursière, ces fonds connaissent un véritable succès auprès d’un public devenu réticent aux investissementsdirects en actions. Ces produits laissent toutefois apparaître des failles et la transparence n’est pas toujours au rendez-vous.

Produits structurés; Swaps; Options; Assurance de portefeuille; information de l’investisseur; Commercialisations abusives.

SUMMARY AND KEY WORDS

The present report aims to study a new generation of placement: structured retail products. Able to offer at thesame time safety of the capital and stock exchange performance, these funds have a true success near a public become reluctant with the direct investments in shares. These products let however appear faults and the transparency is not always with go.

Structured products; Swaps; Options; Portfolio Insurance; Investor’s information; Abusive marketings.

REMERCIEMENTS

Je tiens àadresser mes plus sincères remerciements à mes anciens collègues de Natexis Asset Management, où j’ai réalisé mon stage de fin d’études, pour m’avoir permis d’accéder à un certain nombre de documents essentiels à la réalisation de ce mémoire et tout particulièrement à:

- Maafoud Saadouni, gérant de fonds diversifiés, qui m’a orienté sur ce sujet de mémoire et m’a également apporté une aide précieusedans ma recherche d’informations;

- Mohamed Qaddi, ancien analyste des risques de marché, pour ses explications sur l’évaluation des swaps ainsi que sur le fonctionnement des fonds à formule;

- Xavier Gadek, responsable de l’équipe d’analyse de performances, mon tuteur de stage, pour m’avoir orienté dans ma réflexion et pour sa disponibilité.

Par ailleurs, je remercie égalementMme de Coussergues qui m’a permis de traiter ce sujet et m’a aiguillé dans la réalisation de mon plan.

INTRODUCTION GENERALE

Après deux décennies rythmées par une alternance de nationalisations et de privatisations, le paysage bancaire français évolue désormais au sein de la zone euro avec des objectifs internationaux. A titre d’exemple, la Banque Nationale de Paris, privatisée en 1993,compte déjà parmi les premiers acteurs européens avec le rachat en 1999 de Paribas et de Bancwest aux Etats-Unis en 2001. Ces rapprochements, indispensables pour atteindre une taille critique et ne pas être opéable, se poursuivront vraisemblablement durant les prochaines années.

Parallèlement, les objectifs de rentabilité annuelle de plus en plus importants – au minimum de deux chiffres– et un souci de spécialisation pour mieux répondre aux besoins des clients, conduisent les établissements financiers à filialiser leurs principales activités afin d’octroyer plus d’autonomie et de flexibilité dans leur gestion et de faciliter leur cession en cas d’opération de fusion/acquisition.

C’est alors que les banques européennes se développent depuis 1998, à l’instar des...
tracking img