Open data

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2347 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les « open data » vers un nouveau modèle de gouvernance des biens communs informationnels. Les pays anglo-saxons ont été les premiers à initier un mouvement d’ouverture de leurs données en mettant en place des portails dédiés: les Etats-Unis en 2009 (data.gov) et le Royaume-Uni en 2010 (data.gov.uk). La France, quand à elle n’ en est qu’ à ses débuts mais rattrape son retard. L’open data (oudonnée ouverte) est la représentation numérique d’une information brute, généralement publique, qui a pour but d’être accessible sans restriction d’utilisation. L’information sociale, politique, économique, météorologique ou même touristique d’un territoire, peuvent être la base d’un nouvel élan démocratique à de nouveaux services aux citoyens. Nous étudierons les contextes de l’émergence de l’OpenDatadans le monde politique/économique, sociale/culturelle et technologique. Quelles en sont les ouvertures progressives, les enjeux et les risques. Maintenant, plusieurs locales existent (début 2011), le gouvernement français a lancé Etalab (portail permettant un accès direct et simple au données publiques), qui devrait être mis en ligne au courant de ce mois ci (Décembre 2011). Une vraie base dedonnées publiques, sous un format ouvert et librement réutilisables. Rennes, la pionnière en France. Depuis le 1er octobre 2010, on trouve sur data.rennes-metropole.fr une série de jeux de données sur la vie quotidienne, l’urbanisme et surtout les transports. Une quinzaine d’applications pour smartphones ont été développées, toutes relatives à Vélo STAR (le service de vélo de Rennes). La plupartd’entre elles ont attrait aux transports et à l’image de « Tout Rennes bouge », une application pour smartphone qui permet de consulter les horaires de passage des bus ou des métros, de les visualiser sur une carte, de s’informer des perturbations du réseau... Éric Besson, ministre de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, a donné le coup d’envoi de l’appel à projets européens Open DataProxima Mobile: « Avec la montée en puissance de l’Internet mobile, les informations publiques, qu’elles soient touristiques, culturelles, géographiques ou environnementales, deviennent l’un des moteurs essentiels des nouveaux services à valeur ajoutée ». Ce qui veut dire, c’est assurer la transparence des institutions et de la collaboration des citoyens au bon développement des Open Data, afin demettre en avant les données publiques et l’innovation. Au début, juste des GPS développés avec des tracés et des vecteurs pour obtenir un visuel plus avenant. Du traitement de données brutes, on obtient un rendu clair et utilitaire. Au delà de la géographie, l’Open Data se voit développer dans les sites «dédiés» aux députés et/ou sénateurs. Le public accède aux débats de ces derniers, ayant poureffet une meilleure compréhension de l’action parlementaire. Ainsi alimenter d’avantage les débats, preuve que les citoyens sont avide de données. Sites politiques, dès l’ouverture ont fait affluer des milliers d’internautes. Diffuser grâce aux données sur internet. Une politique à ne pas attendre que «tout soit prêt» mais de proposer rapidement et régulièrement des données afin d’enrichir le«catalogue». Prenons «Real Time Congress», application permettant de recevoir les informations du parlement et des débats en temps réel. Les nouvelles applications innovantes sont souvent basées sur les recoupements entre les données locales et le positionnement géographique de l’usager. Mais la géolocalisation est répendue par les smartphones qui permettent d’installer des applications additionnelles(Téléphone mobile avec navigation Web intégrée et gps). Bientôt la majorité des personnes seront connectées à internet via leur téléphone, une opportunité incroyable pour créer de nouveaux services entre les citoyens et les administrateurs. Le développement d’applications d’utilité publique, de structures innovantes, d’un meilleur dialogue avec les citoyens, promouvoir une image dynamique...
tracking img