Opinion publique et sondage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3920 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION :

Aujourd'hui, nous observons en couverture des médias une prédominance des formules du type « 80% des français pensent que... » ou « La moitié des français estiment que... ». Comment appréhender ces expressions quotidiennes ? Si l'on vous demande par exemple « Etes-vous pour ou contre la réforme sur le système des retraites? », nous obtiendrons tel ou tel pourcentage de « oui» et de « non ». Néanmoins, si nous demandons les raisons de ce choix plus précisément, nous nous rendrons compte que les motivations divergent et sont propres à chacun: Je suis « contre » parce que je suis opposé à la politique globale du gouvernement, je suis « contre » la partie sur le temps de cotisation... L'opinion publique peut-elle donc se réduire à un simple « oui » ou « non »? Ce qui estcertain, c'est qu'il n'existe pas de définition consensuelle de l'opinion publique, toutefois les sondages prétendent pouvoir la mesurer avec succès, comme en témoigne Gallup « l'opinion n'est rien d'autre que ce que mesurent les sondages ». A partir de ces éléments, nous pouvons s'interroger sur la légitimité du sondage comme définition de l'opinion publique. Quel est le lien entre cettetechnique relativement récente et le concept flou qu'est l'opinion publique? Peut-on dire que l'opinion publique est représentée par les sondages? Les sondages font-ils l'opinion publique? Autant d'interrogations que se sont posées les chercheurs en sciences sociales et les théories qui en découlent apparaissent comme diverses et variées. C'est pourquoi, nous nous demanderons dans une première partie siles sondages sont l'opinion. Nous reviendrons sur la construction de la définition de l'opinion publique, notamment avec l'apparition du sondage pour saisir les enjeux de son évolution et sa conception actuelle. Enfin, nous nous interrogerons sur les effets des sondages sur l'opinion publique à travers deux grandes positions divergentes. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur les textes deBourdieu, Blondiaux et Garrigou mais également sur les thèses d'autres auteurs afin de compléter nos informations.

I. Les sondages sont-ils l'opinion?
Pour débuter, il semble important de revenir sur un bref historique afin d'appréhender la notion d'opinion publique actuelle et son assimilation aux sondages.
a. L'opinion publique, un ensemble de modalités d'expressions concurrentesLe terme d’opinion publique apparait en France au XVIIIème siècle, durant la période des Lumières, comme le rappelle Jürgen Habermas dans son ouvrage intitulé L’espace public. Au départ, ce terme désigne l’opinion d’une élite éclairée, cultivée et bourgeoise capable d’entrainer le plus grand nombre, opposée à l’absolutisme royal et qui s’exprime en certains lieux circonscrits comme par exemple,les réunions littéraires (c’est ce qu’on appelle la période des salons). L’opinion publique renvoie aussi, selon Jürgen, à l’archéologie même de l’espace public entendu comme un espace intermédiaire entre la sphère du pouvoir et la sphère privée. Pour lui, cet espace public serait à la fois bourgeois, dans la mesure où en serait exclu le peuple alors supposé inapte à émettre une opinion raisonnéeet critique puisque fondé sur des jugements établis par la raison.

Autant dire que l’espace public, à la fin du XVIIIème siècle, constitue une sphère relativement restreinte d’évaluation de l’action politique. Cet espace public de « chair et de sang », bien que rétracté, contribuera pendant la Révolution française, à faire de l’opinion publique un vecteur puissant de légitimation ou dedélégitimation du pouvoir politique. Cela signifie que l’opinion du peuple prise dans son ensemble, comme le rappelle Arlette Farge, dans un ouvrage intitulé Dire et mal dire, a alors très peu de canaux d’expression si ce n’est par des voies officieuses ou détournées. Selon Habermas, cette situation va évoluer avec l’extension du suffrage universel puisque chaque citoyen a en droit, la possibilité...
tracking img