Optimisme et pessimisme dans candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 5 (1081 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Optimisme et pessimisme dans candide

Nous allons étudier l’optimisme et le pessimisme dans candide, conte philosophique écrit par Voltaire en janvier 1759.
Voltaire est né le 21 novembre 1694 et vécut jusqu'à l'âge de 83 ans. C’était un philosophe, chef de fil du mouvement littéraire des Lumières, auteur dramatique, poète, historien, polémiste hors pair. Son talent d'écriture lui permit deparcourir presque tous les genres : la comédie, la tragédie, le pamphlet, le journalisme et le conte philosophique.
Par qui sont représentées les attitudes optimistes et pessimistes, quelles sont leur rôle pour Candide ?

Dans cette première grande partie nous verrons l’optimisme de Pangloss ainsi que le pessimisme de Martin et enfin nous verrons que candide est partagé entre ces deux attitudes.L’optimisme, est critiqué au travers du personnage de Pangloss, celui qui discute de tout, qui enseigne la « métaphysico-théologo-cosmolo-nigologie » : une pseudoscience jargonnesque. Il avance des théories sur l’optimisme qui deviennent de plus en plus ridicule au cours du récit. Il finit même par en douter mais cela ne dure pas longtemps. Il va ponctuer le conte de ses affirmations optimistes,toujours démenties par l'événement. Pour Voltaire, Pangloss est un pantin mécanique qui fait des raisonnements absurdes. Il incarne la philosophie optimiste de Leibniz en vertu de laquelle l'univers, régi par une bienveillance générale, est construit selon une harmonie préétablie. Dans cette perspective tout malheur est relatif et pris dans une chaine d'effets et de causes qui le transforme enbien.
Le pessimisme est représenté par Martin. Pour lui le mal est partout, le bien n’existe pas. L’homme est né pour l’angoisse ou l’ennui. Le réquisitoire de Martin est terrible : « Je n’ai guère vu de ville qui ne désirât la ruine de la ville voisine, point de famille qui ne voulut exterminer quelque autre famille. Partout les faibles ont en exécration les puissants devant lesquels ils rampent,et les puissants les traitent comme des troupeaux dont on vend la laine et la chair. Un million d’assassins enrégimentés courant d’un bout de l’Europe à l’autre, exerce le meurtre et le brigandage avec discipline pour gagner son pain parce qu’il n’a pas de métier plus honnête ; et dans les villes qui paraissent jouir de la paix, et où les arts fleurissent, les hommes sont dévorés de plus d’envie,de soins et d’inquiétudes qu’une ville assiégée n’éprouve de fléaux. Les chagrins secrets sont encore plus cruels que les misères publiques ». Ce point de vue est proche de la sensibilité de Voltaire qui pourtant le refuse. Un tel système conduit immanquablement au fatalisme et à l’inaction.
Candide, d’après les enseignements de Pangloss, est naturellement porté vers l’optimisme. Cependant la vielui réserve de nombreuses surprises. Il va connaître lui-même de multiples malheurs et va rencontrer beaucoup de gens ayant vécu des événements affligeants. La présence de Martin renforcera ce trouble. Et Candide en vient à se demander si Pangloss avait vraiment raison. Malgré de multiples doutes, le moindre bonheur ou espoir lui redonnera toujours son optimisme. Pour lui un petit malheur aboutittoujours à un plus grand bonheur. « si je n’avais pas eu le bonheur de donner un grand coup d’épée au travers du frère de mademoiselle Cunégonde, j’étais mangé sans rémission » Chapitre XVI.
On voit donc bien que ce jeune homme au « jugement assez droit » et « d’esprit le plus simple » est tiraillé entre l’optimisme de Pangloss et le pessimisme de Martin. Dans toute la naïveté de sa jeunesse,Candide raisonne mais surtout erre dans une perpétuelle incertitude. Dans ce « roman d’apprentissage », la question est de savoir si les épreuves du monde décideront Candide à devenir un nouveau Pangloss ou un nouveau Martin.

Dans une seconde partie nous verrons quel rôle joue Martin pour Candide, et en quoi celui-ci aboutira à son émancipation et à sa situation finale.
Martin joue un rôle...
tracking img