Oral cgrh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1004 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CONCLUSIONS REDIGEES DE L’ETUDE

Vivement intéressé par le thème national santé et sécurité au travail, mon étude portera sur la notion de stress en entreprise, notamment au sein du service client Fnac (MSS). Le stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui imposent son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressourcespour y faire face. Je me suis donc intéressée dans un premier temps aux obligations qu’ont les entreprises de prévenir et d’évaluer les risques psychosociaux pour ensuite, analyser les procédés mis en œuvre par MSS pour pallier les difficultés liées au stress.

I. Les obligations

A) Les principes de la loi

Le code du travail énonce différents principes àrespecter en matière de santé et sécurité au travail (article L.4121 du CT). Il revient à l’employeur d’évaluer les risques, y compris psychosociaux, et de prendre les mesures nécessaires pour assurer et protéger la santé physique et mentale ainsi que la sécurité de ses salariés, en prenant en compte la nature de l’activité de l’entreprise. En France, il n’existe pas de réglementation spécifique à laprévention du stress au travail. Toutefois sur la base de l’approche globale de la prévention des risques professionnels qui existe depuis 1991, l’absence de réglementation particulière relative à un risque spécifique n’induit pas un droit à l’inaction. (Annexe 1), (Annexe 2)

B) Charte PPR et enjeux

De célèbres enseignes telle que la Fnac appartiennent au groupe Pinault,Printemps, La Redoute. Ce dernier a adopté courant 2010 une charte visant l’appréciation de la qualité de vie professionnelle et la prévention du stress au travail, cette charte qui concerne 50000 salariés est basée sur 5 axes principaux :
▪ Identifier et évaluer les facteurs de stress
▪ Disposer de mesures préventives
▪ Informer etécouter les salariés
▪ Mettre en place un baromètre d’opinion

Les enjeux pour les entreprises sont divers, il s’agit d’assurer, d’améliorer les conditions de travail, de réduire l’absentéisme ou encore de favoriser le dialogue social, la productivité afin de ne pas altérer la bonne image de l’entreprise. (Annexe3), (Annexe 4)

II. Méthodes mises en œuvre parMSS

A) Evaluation du niveau de stress chez MSS

Le service client de la Fnac a fait appel à un cabinet spécialisé pour l’aider à établir des procédés d’évaluation du niveau de stress dans l’entreprise. Les responsables ont mis en place un référentiel de facteurs de risques possibles propres aux activités de MSS, avec tout d’abord les facteurs de risques communs àl’établissement puis ceux à évaluer par unité de travail (fiche technique pour chaque facteur), il s’agit d’évaluer l’intensité du risque ressentie auprès de tous les salariés par le biais d’un code couleur. Les facteurs retenus devront être répertoriés et actualisés dans le document unique à transmettre au CHSCT. (Annexe 1)

B) Moyens et solutions retenues

Après avoir pris en compte lesfacteurs de risques les plus sensibles, des groupes de travail (salariés et employeurs) ont été instaurés afin de trouver des solutions quant à la gestion du stress chez MSS et l’amélioration des conditions de travail : il s’agit de réunions ponctuelles où le brain-storming est utilisé comme outil principal. Les solutions retenues sont ensuite communiquées dans chaque service comme par exemple leréaménagement de l’open space, de la salle de pause, la mise en place d’une cloison anti-bruit ou le réagencement des vestiaires. La mesure de l’efficacité se fera à travers des enquêtes de satisfaction, l’appréciation du climat social, l’entretien annuel d’appréciation…
(Annexe 1 et compte rendu d’entretien)

Conclusion : Aujourd’hui, le stress est un risque psychosocial qui concerne de...
tracking img