Oral itb

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (981 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRO : Selon KEYNES, économiste britannique (1883-1946), les mécanismes du marché ne peuvent pas rétablir rapidement l’équilibre de l’ensemble des marchés.
En cas de crise et de déséquilibre, desmesures doivent être prises, selon son courant de pensée, par l’état pour accroître la demande. Il préconise une politique budgétaire de relance.

1 – KEYNES, SA POLITIQUE DE RELANCE ET SESAVANTAGES :
A – LES PRINCIPES DU COURANT KEYNESIEN :
→ Système économique : le capitalisme
→ Moteur de l’activité économique : l’initiative individuelle
→ Principes fondamentaux : recherche du profit –propriété privée des moyens de production
→ Principe de régulation : le marché (concurrence entre les producteurs) et l’Etat en cas de crise économique durable
→ Rôle de l’Etat : Etat Providencecorrecteur des inégalités primaires de la distribution des revenus et politiques économiques de régulation de l’activité
→ Résolution du problème du chômage : ajustement par le marché aggrave la situationde sous-emploi => l’Etat doit donc intervenir en relançant la demande globale
→ Gestion d’une crise économique : le risque d’un développement d’un cercle vicieux pour l’économie incite l’Etat àintervenir pour relancer l’activité économique en accroissant la demande adressée aux entreprises
B – LES AVANTAGES DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE DE RELANCE SELON KEYNES :
Une politique de relance a pourbut :
→ de dynamiser l’économie en produisant plus : hausse du PIB → la croissance.
→ de réduire le chômage
Après la crise de 29, on a vu l’inefficacité de l’Etat « gendarme » car le marché étaitincapable d’assurer seul le plein-emploi.
Keynes a su démontrer qu’il n’y avait que l’intervention de l’Etat « providence » qui pourrait rétablir une situation économique correcte, en augmentant leniveau de la demande effective, permettant à l’économie de converger vers un équilibre de plein emploi.
Soutenir l’activité économique en faisant jouer le « multiplicateur keynésien » :c’est compenser...
tracking img