(Oral pro crpe) aide et entraide en pédagogie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3517 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les styles d’enseignement = appropriation des modèles par les enseignant. Utilisé plusieurs styles est prôné.
Un auteur : Mosston (Du commandement à la découverte) avance plusieurs arguments :
- l’enseignement est une prise de décision dans laquelle élèves, profs et processus sont plus ou moins impliqués
- tous les enseignants peuvent apprendre à utiliser en toute conscience lesdifférentes techniques.
- c’est restreindre le sens de la conduite de l’enseignement que de considérer qu’il relève nécessairement de l’une ou l’autre méthode. Il faut être capable d’utiliser les styles appropriés à ses objectifs.

Il explique ensuite qu’il y a trois étapes principales dans la prise de décision :
- Les décisions pré-classe : ce font avant la classe, elles sont relatives auxobjectifs, au sujet choisi, à l’organisation du temps, de l’espace, à la façon de présenter le sujet. C’est le domaine de la conception.
- Les décisions d’exécution : elles sont relatives aux ajustements nécessaires pendant l’action elle-même. (réexpliquer, interroger, reformuler, prolonger le temps, corriger ou pas,…)
- Les décisions post-classe : les évaluations, le retour, le feedbackrenvoyé par les élèves…Décisions prises au vu des résultats des élèves.

Des styles d’enseignement mis en œuvre par le PE dans sa classe vont découler la nature du contrat didactique passé entre le prof et les élèves. L’enseignement est alors considéré comme une série continue de relations, de rapports évolutifs entre élèves et prof. Le courant actuel met l’accent sur l’apprenant qui devientplus responsable et plus impliqué dans le processus d’apprentissage…

Des styles d’enseignement :
- L’enseignement réciproque = enseignement planifié par le maitre et exécuter par les élèves. Il travaille par 2, peuvent échanger. (soit des élèves de mêmes niveaux, soit un élève plus avancé que l’autre.) Des critères clairs doivent être énoncés pour que cela puisse fonctionner. Permet deresponsabiliser les élèves.
- L’enseignement auto contrôlé (se fait beaucoup dans le constructivisme) par l’apprenant lui-même. La découverte est guidée, les élèves avancent, chacun à leur rythme sur un chemin balisé par l’enseignant. Les critères de réussite sont essentiels, sinon échec. Chacun contrôle sa propre prestation donc prend ses propres décisions. L’enfant va vers…l’objectif del’enseignant, les questions posées par l’enseignant sont l’essence même de ce type d’enseignement. Un élève qui s’écarte du but doit être remis dans la bonne direction.
- L’enseignement par résolution de problèmes : le maitre propose une situation problème et l’élève est invité à proposer des solutions. Il n’y aura pas qu’une manière de faire, différentes stratégies seront possibles. Permet l’échange,le débat, l’argumentation…
- L’enseignement procédant de l’initiative de ‘élève : il choisi le contenu et conçoit et défini le programme avec l’assentiment du maitre. Il avance progressivement et l’enseignant est un médiateur.

Le PE doit être capable d’utiliser toute une palette de ces styles d’apprentissage.
Chacun de ces styles doivent être choisis et appliqués en relation avec lesbesoins des élèves et être en lien intrinsèque avec les objectifs poursuivis par le maître.

|Si le maitre considère que pour apprendre, l’élève doit : |alors, il enseigne : |
|se laisser faire |en indiquant la bonne solution |
|copier, imiter, répéter|en fournissant les modèles |
|d’abord comprendre |en décrivant |
|s’approprier les progrès en expérimentant, tâtonnant, approchant,… |propose des situations globales |...
tracking img