Organisation de la production et conditions de travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1895 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
ORGANISATION DE LA PRODUCTION ET CONDITION SALARIALE
Introduction :
Amorce = A la fin du XIXe siècle et au début du XXe, F.W.Taylor et Henry Ford ont mis en place les
principes de l’organisation scientifique du travail qui, offraient, en contrepartie d’un travail parcellisé, un emploi
typique, une progression régulière des salaires réels et un accès à des produits standardisés. Un siècle plustard, les méthodes ont changé. Elles reposent sur une adaptation de la production à une demande variable et
diversifiée et sur une flexibilité des travailleurs.
Problématique = En quoi ces nouvelles formes d’organisation du travail, dérivées du Toyotisme, ont-elles
modifiées les conditions d’emploi et de vie des salariés ? Ont-elles améliorées le statut des salariés ? Ont-elles
contribuées àrendre le travail plus intéressant, plus motivant et moins fatiguant ? Ont-elles améliorées les
qualifications des travailleurs ?
Annonce du plan = Après avoir montré que les nouvelles formes d’organisation du travail sont souvent
présentées comme des améliorations par rapport à l’OST traditionnelle, nous développerons l’idée qu’elles sont
loin d’avoir éliminé les contraintes liées àl’organisation du travail et qu’elles ont plutôt favorisé l’emploi précaire.
1 – LE TOYOTISME SE PRESENTE COMME UN PROGRES POUR LES SALARIES
A – UN NOUVEAU TYPE D’ORGANISATION DE LA PRODUCTION ...
Phrase introductive = A la fin des années 60, le Taylorisme et le Fordisme, qui parcellisaient à outrance les
tâches, sont violemment contestées par des jeunes ouvriers de mieux en mieux formés. Dans le mêmetemps,
au Japon, de nouvelles formes d’organisation, qui se voulaient être l’antithèse du fordisme, se mettaient en
place sous l’impulsion d’un ingénieur de Toyota, Taïchi Ohno. Quels en étaient les principes ?
 On ne produit que ce qui est commandé alors que dans le Fordisme l’offre s’imposait à la demande. La
compétitivité d’une firme ne se juge plus à sa capacité à imposer ses produits maisà sa capacité à
s’adapter à une demande fluctuante et diversifiée. Le consommateur doit pouvoir choisir la voiture qu’il
désire et non celle qu’on lui propose. Le Toyotisme va donc mettre en place un système d’information d’aval
en amont (le Kanban) et un système de contrôle critique de l’organisation (le Kaïzen) pour livrer des
produits sans défauts en temps voulu (Doc 1).
 Les temps mortsne sont pas seulement dus au changement de tâches des ouvriers mais aussi, et surtout,
aux délais d’attente des fournitures et des produits. Il faut donc mettre en place le « juste à temps » qui
consiste à acheter exactement la quantité de pièces dont on a besoin et à les faire livrer par les fournisseurs
au moment où on on en a besoin afin d’obtenir le zéro stock. Ceci s’applique aussi auxgrandes surfaces
commerciales (Doc 3).
 Une partie de la production peut donc être externalisée. Le contrat commercial signé avec des soustraitants
va donc remplacer le contrat de travail. L’entreprise intégrée verticalement disparaît pour laisser la
place à une « construction en Lego ».
Phrase de transition = En quoi ce bouleversement dans les méthodes de production peut-il rendre le travailplus enrichissant et moins fatiguant pour le travailleur ? En quoi peuvent-elles améliorer la condition salariale ?
B – QUI SEMBLE AMELIORER LA CONDITION SALARIALE
Phrase introductive = Le Toyotisme semble avoir de nombreux effets positifs pour les conditions de travail
des salariés. La fin des OS est annoncée. La nouvelle organisation devrait provoquer une hausse de la
qualification dessalariés.
 Les ouvriers ne doivent pas se contenter d’être des exécutants. Ils doivent disposer d’une certaine
autonomie pour participer à l’amélioration de l’organisation. Ils ont le droit de stopper la ligne quand ils ont
un problème dans leur travail pour ne pas livrer de pièces défectueuses au poste suivant. Ils doivent
accepter la « polyvalence des tâches » en ajoutant à leurs tâches...
tracking img