Organisation du travail et croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (709 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Organisation du travail et croissance

Organisation du travail et productivité
A. Division du travail et productivité
Dans quelle mesure les différentes formes de division du travailfavorisent-elles une hausse de la productivité ?
1. Adam smith et les bienfaits de la division du travail
La division technique du travail correspond à une décomposition des tâches et à une spécialisation etpermet une augmentation de la "puissance productive du travail" et ce pour 3 raisons: + de dextérité, - de pertes de temps, + de PT
2.L'organisation du travail dominante au XXème siècle: Letayloro-Fordisme
déf°: manière dont le facteur travail est géré dans le processus de production, en combinaison avec les autres facteurs de production.
a) Le Taylorisme: l'OST
Frederick Winslow Taylor(1856-1915):'ingénieur américain qui souhaite organiser le travail dans l'atelier de manière scientifique, à partir d'études en situation, portant sur les méthodes de production, la gestion des tempsde travail des salariés, les possibilités de déplacement des employés, etc.L'organisation scientifique du travail (OST) proposée par Taylor repose tout d'abord sur une division technique du travail(par postes), au contraire de la situation passée d'une organisation sociale du travail (par métiers).
Les objectifs de Taylor sont de trois ordres : lutter contre la flânerie systématique des ouvriersdans l'atelier, proposer une méthode de fabrication optimale (one best way) et mettre en place une rémunération au mérite (fair's day work), en fonction des cadences constatées.
Pour réaliser cesobjectifs, l'organisation du travail doit adopter une division du travail horizontale, c'est-à-dire une fragmentation maximale des tâches au sein de l'atelier entre les différents postes ; et unedivision verticale reposant sur une séparation complète de la conception technique du produit par les ingénieurs et de son exécution par les ouvriers. A cela s'ajoute une surveillance des ouvriers (par la...