Organisation du travail et croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1144 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ch. 3 – Organisation du travail et croissance
L’organisation du travail a subi de multiples mutations au cours de l’histoire. Chaque forme d’organisation n’a pas forcément balayé la précédente. Toutefois, ces transformations ont eu des conséquences sur les conditions de travail ainsi que sur le contenu et les formes du salariat. Notions essentielles et complémentaires : division du travail,qualifications, taylorisme,
fordisme, toyotisme, contrat de travail

Mécanismes à savoir expliquer :
Les liens entre progrès technique, organisation du travail et croissance Les différentes formes successives d’organisation du travail Les relations entre les différentes formes d’organisation du travail et les conditions de travail Les transformations du travail (contenus et formes d’emploi)L’essentiel à retenir
Les liens entre l’organisation du travail et la croissance a) L’OST de Taylor : une double division du travail Frederik Taylor propose une organisation scientifique du travail dans laquelle se met en place une double division du travail : une division horizontale et verticale du travail. La division verticale du travail se traduit par une séparation au sein de l’entreprise entreles tâches de conception réalisées par les ingénieurs et les tâches d’exécution réalisés par les ouvriers. Avant cela, il a fallu définir la « one best way », c'est-à-dire la meilleure manière de réaliser une tâche. Pour cela, les ingénieurs ont défini les gestes élémentaires pour réaliser une tâche et également un temps pour la réaliser. Les ouvriers sont donc sous contrôle puisque chaque tâcheaccomplie doit l’être dans un temps prédéfini et chronométré. La division horizontale se définit comme la division des tâches entre les ouvriers d’exécution. Chaque ouvrier est spécialisé sur une tâche élémentaire pour laquelle il va donc acquérir une certaine habileté et ce qui évitera de nombreuses pertes de temps qui étaient liés aux changements de position ou d’outils. Ainsi, chaque ouvriersera plus productif et cette augmentation de la productivité permettra de mieux rémunérer les travailleurs, voire en instituant des primes à la performance. b) Le Fordisme : ses principes, réussites et crises Henry Ford, au début du 20ème siècle, va ajouter quelques modifications par rapport à l’OST de Taylor. En plus de la double division du travail et du contrôle du temps, Ford ajoute le travail àla chaîne, la standardisation des produits et le « five dollar a day ». Le travail à la chaîne consiste dans le convoyage automatique des objets de production qui permet d’accroître la fixité du travailleur et d’imprimer un rythme de travail à ce dernier. La standardisation des produits se traduit par une production en masse d’un même modèle (la Ford T noir à l’époque). Enfin, le « five dollar aday » permet à la fois de stimuler les travailleurs à être plus productifs et ainsi de les fidéliser à l’entreprise mais aussi de permettre à ces derniers d’avoir un meilleur revenu et ainsi de consommer plus. Cette logique de rémunération permet ainsi, selon Ford, d’offrir des débouchés certains à sa production. Ce modèle d’organisation du travail a connu des succès après la deuxième guerremondiale. En effet, la conjugaison de gains de productivité élevés avec une augmentation des salaires réels et une stimulation des investissements ont permis d’entretenir un cercle vertueux de croissance. De plus, la production en masse, à grande échelle a permis de réaliser des économies d’échelle propices à la baisse du coût unitaire de production et permettant ainsi de baisser les prix. Enfin, cemodèle d’organisation a été associé à la mise en œuvre d’un partage équilibré des gains de productivité entre les salariés et les détenteurs de capitaux. Cependant, dans les années 70, ce modèle va être contesté et atteindre ses limites. Les besoins de consommation se diversifient et les consommateurs souhaitent désormais des biens qui permettent de se différencier. Au sein des entreprises, les...
tracking img