Organisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5390 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les éditions Anthropos viennent de rééditer : G. Lapassade

Groupes, organisations, institutions
5°édition dans la collection “ Anthropologie ”

REMI HESS NOUS PROPOSE UNE PRÉSENTATION DE CET OUVRAGE :

GEORGES LAPASSADE ET L’INVENTION DE L’ANALYSE INSTITUTIONNELLE
Psychosociologue, ethnologue et pédagogue français, Georges Lapassade est né en 1924 dans les Pyrénées. En 1962, il inventel’analyse institutionnelle dans sa version psychosociologique et sociologique. À l’occasion du quarantième anniversaire de cette “ invention ”, l’université de Paris 8 a organisé un hommage à G. Lapassade lors de trois journées de colloque (26-28 juin 2002). Ce contexte nous a stimulé pour relire l’œuvre de G. Lapassade. A l’occasion du 40° anniversaire de la première édition de Groupes,organisations, institutions, nous avons organisé un colloque à Paris 8 (juin 2005), durant cinq jours. L’idée de rééditer cet ouvrage s’est alors imposé. La première édition de ce livre date de 1965. La seconde, publiée chez Gauthier-Villars date de 1967. Dès la troisième édition (197O-71), le livre éclatait en trois volumes (prolongé en 1975 par un quatrième). Nous avons décidé, ici, de rééditer la quatrièmeédition (1974). Ce livre traduit en 1970-72 en allemand, espagnol, italien et portugais, bien que considéré comme un classique, était devenu introuvable en langue française depuis plus de vingt ans. Cette cinquième édition reprend les préfaces de la seconde et de la troisième édition. Qui est Georges Lapassade ? La question de l’identité est l’une de celles qui travaillent le plus l’auteur dulivre que nous rééditons. Parler de lui demanderait donc un ouvrage entier. Or, il n’existe pas encore de biographie de G. Lapassade. Je me contenterai donc de présenter quelques grandes lignes de son cursus avant d’aborder la question du contexte d’écriture du présent ouvrage, puis de remettre ce livre dans le contexte plus large de l’ensemble de son œuvre. I). Repères biographiques Normalien, aulycée de Pau entre 1941 et 1944, Georges Lapassade, après de nombreuses péripéties, devient instituteur. Puis, il poursuit des études de philosophie, d’abord à Montpellier, puis à Paris où il “ monte ” en 1948. Dans les années 1950, il fréquente le quartier latin et se confronte à tous les Intellectuels parisiens de l’époque. Très tôt, il est confronté à l’écriture. Merleau-Ponty lui proposed’écrire dans les Temps modernes. Mais, il a des doutes sur sa légitimité d’auteur. Agrégé de l'Université, puis docteur ès lettres (1962), il a été maître-assistant de

sociologie à Tunis où il découvre le Strambali qui le questionne sur les phénomènes de transe. Suite à une grève, il est exclu de Tunisie. Il arrive à Tours en 1966. Il vit Mai 68 à Paris. G. Lapassade devient professeur de sciences del'éducation à l'Université de Paris VIII en 1971. Il y devient alors l’un des personnages clé, dans la mesure où il ne dissocie pas sa recherche de sa pratique pédagogique quotidienne. Il crée de nombreux départements. Il occupe même les fonctions de “ doyen ” de l’UER de Droit ! Il faudrait cinquante pages pour faire la liste de toutes les initiatives qu’il a eu à Paris 8. Nous développerons cetaspect de son travail dans un autre contexte. Lorsqu’il prend sa retraite, en 1992, G. Lapassade quitte son appartement de l’île SaintLouis pour s’installer à Saint-Denis dans une maison, en face de l’université où il a enseigné plus de vingt ans. Il y héberge de nombreux étudiants sans abri, sans papier. Il aide, à la mesure de ses moyens, l’activité universitaire, notamment des étudiantsétrangers. Et il continue à préparer de numéros de revue, et à publier de nouveaux livres, à faire des émissions de radio, à voyager, encore que depuis 1999, il doive suivre une dialyse tous les deux jours ! Son nom est associé à de nombreuses recherches tant sur le front philosophique que sociologique, ethnologique ou pédagogique. II). Groupes, organisations, institutions, un manifeste de...
tracking img