Oriantation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (445 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Maman, tu étais notre trait d’union, tu a élevé tes enfants et tes petits enfants dans la tendresse et l’amour, tu étais toujours là à chaque fois que nous avions besoin de toi, tu as laissé a chacunde nous une part de toi, de tes qualités,
à Romaine ton sens économe, ta discrétion,
à Philomène ton sens du relationnel et de l’amitié,
à Christine ta générosité infinie,
à moi-même je ne sauraile dire tellement tu m’a apporté, j’ai surtout garder ta détermination et ton côté de femme battante.
à Françoise, la benjamine chouchoutée , je dirai elle a du caractère.

Maman au nom des tesenfants et de tes petits enfants, nous te remercions pour l’éducation que tu as su nous donné, nous ne t’oublierons jamais, tu auras toujours la plus belle place dans nos cœur.

A jamais Maman noust’aimons, aujourd’hui nous sommes rassemblés autour de toi.
Tu n’as jamais fait de gestion et pourtant, tout le monde te confiait ses économies y compris ton mari, car tu étais honnête et sincère.Toujours élégante et gaie tu avais un grand sens du relationnel, tu aimais rendre ton entourage heureux en particulier tes proche et tes amis, tu aidais les autres simplement, sans intérêt, car tu savaisque ce l’argent qui fait pas le bonheur.
Tu n’étais pas riche, mais toute ta richesse se trouvait dans ton cœur, le partage, la générosité, la bravoure était ta ligne de vie, et cela t’a permis dechanger des situations périlleuses en réussite.
Il y a quelques mois de sa, tu as quitté la maison pour la clinique car tu étais malade, telle une battante, tu es revenue guérie, mais tu savais que ceretour serait pour nous dire au revoir. Tu appréhendait la mort dans sa plus grande dimension, et tu n’as pas voulu nous faire souffrir longtemps tu as donc préféré partir sereinement.

Ne soyons pastriste son corps, son corps n’est plus, mais son esprit est avec nous, Dieu délivrer le message que nous nous retrouverons, ce n’est qu’un au revoir. Maman ton esprit était vivace mais ton corps...
tracking img