Orientation clis ou ime

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4343 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
CHOIX CLIS ou IME
Quand la famille a une réelle possibilité de choix, ce qui est peu fréquent, son option en faveur de l'IME ou en faveur de la CLIS exprime la crainte ou le désir de l'intégration scolaire. Nous ne reprendrons pas ici les arguments en faveur de l'intégration (1), en notant simplement à ce propos que certaines familles, parfoisà la suite d'expériences d'intégration malheureuses, préfèrent l'établissement spécialisé, où elles ont le sentiment que leur enfant sera mieux protégé. Mais nous examinerons les autres critères qui peuvent fonder un choix. | LE DEVENIR DES ENFANTS HANDICAPÉS INTÉGRÉS |
Les recherches sur le devenir d'enfants déficients ayant bénéficié d'une intégration scolaire sont peu nombreuses (...)S. Ionescu fait état d'une étude italienne portant sur seize adolescents en intégration scolaire évalués dans les années quatre-vingt et retrouvés douze ans après. La durée de leur intégration scolaire avait été, en moyenne, de huit ans et demi. Le QI moyen de ces adultes est de 55 (avec une dispersion de 34 à 67). |
Malgré les limites relatives à l'étude (...) on peut constater que la qualité de viedes personnes retrouvées est bonne, que leur intégration sociale est relativement réussie malgré une dépendance vis à vis des parents et que les comportements inadéquats sont peu fréquents. Compte tenu de ces résultats, on peut supposer que le fait d'avoir été intégré en classe ordinaire a permis à ces personnes de développer des habiletés interpersonnelles qui ont facilité leur intégration àl'âge adulte. |
S. Ionescu et E. Bouteyre, "L'intégration scolaire : cadre général et évolution des pratiques", in "Psychologie et Education", n° 43, déc. 2000. Pages 46-47. |
|
|
Nous distinguerons des critères internes, fondés sur la comparaison des services offerts par chacune de ces deux structures, et des critères externes relatifs aux possibilités de choisir dont disposent effectivementles familles. Dans la plupart des cas, ce sont aujourd'hui les considérations liées à cette seconde série de critères qui, de fait, entraînent la décision. | |
La plupart des observations de ce chapitre ont été faites à propos du choix "CLIS - IME", et plus particulièrement du choix "CLIS/SESSAD - IME", mais elles concernent aussi bien le choix "UPI-IME". | |
  | (1) S. Ionescu indique queles études relatives aux effets de l'intégration scolaire à long terme sont encore peu nombreuses. Voir encadré.
On peut par contre donner des réponses à la question de savoir ce qu'apporte l'intégration scolaire précoce aux enfants qui en bénéficient. Voir Note annexe en fin de page : LES EFFETS DE L'INTÉGRATION SCOLAIRE PRÉCOCE | |
CRITÈRES INTERNES

Les critères internes sont fondés sur lacomparaison des statuts et des modes de prise en charge. |
  |  l'internat |
constitue l'un des services spécifiques de beaucoup d'IME, et dans nombre de cas, le choix en faveur de l'IME est d'abord un choix en faveur de l'internat, rendu nécessaire par la gravité d'un handicap qui exige un encadrement de tous les instants ou considéré au moins souhaitable parce que la famille n'est pas enmesure d'assurer la prise en charge de l'enfant handicapé (2). Le choix de l'internat peut aussi s'imposer pour des raisons géographiques, les autres structures étant trop éloignées du domicile familial de l'enfant (3). Nous avons connu aussi des jeunes qui à quinze ans avaient préféré la camaraderie de l'internat de semaine à la solitude de la vie à la maison... |
  | (2) La circulaire sur lesCLIS précise que "la CLIS organise la scolarité adaptée des élèves handicapés qui ne peuvent dans l'immédiat être accueillis dans une classe ordinaire et pour lesquels l'admission dans un établissement spécialisé ne s'impose pas". Vois Textes officiels/CLIS. |
  | (3) Dans un département au moins, une solution internat en IME + CLIS avec SESSAD avait été mise en place par la DDASS qui avait...
tracking img