Orm : mapping objet-relationnel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (334 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Objet est devenu le style fondamentale de la programmation. Depuis la phase de conception à la phase de réalisation.

En conception, on utilise UML qui est un langage de modélisation objet. Endéveloppement, les langages de programmation orienté objet sont divers : on trouve Java, C#, Objective C, Eiffel, Python, Ruby, C++, PHP, Smalltalk...

Le concept orienté objet à même atteint les basesde données et on a reconnaît des bases de données orienté objet et des système de gestion de base de données (SGBD) orienté objet tel que O2, EyeDB...

Seulement ces SGBD sont peu mature, peuexpérimenté (au moins lors de l'apparition de Hibernate). De plus, la migration d'une base de données relationnelle vers une nouvelle orienté objet et vraiment couteuse, sur tout si on parlait des grandesentreprises internationales.

Alors comment faire pour totalement développer en orienté objet ? Comment faire l'approche entre le monde relationnel (table, ligne, colonne, SQL...) et le monde objet(classe, attributs, méthodes, héritage, polymorphisme...) ?

La solution était de créer une illusion d'une base de données orienté objet à partir d'une base de données relationnelle.
Comment? Enassociant une classe à une table, les attributs aux champs de la table

Ce qui veut dire que pour un développeur, la BD est orienté objet. Il manipule des classe et des instances de classe. Il n'a pasintérêt de savoir quel enregistrement de quelle table il modifie. Il manipule seulement une instance d'une certaine classe, un objet.

Donc il peut bénéficier de l’orienté objet et gérer une BDrelationnelle d’une façon transparente.

Tout ceci est assuré par le mapping objet-relationnel.



Alors, comment est assurer le mapping?
Il en y existe plusieurs framework de mappingobjet-relationnel : JPA (Java Persistance API, Hibernate, TopLink, Java Data Object, iBATIS...

Dans la plupart des cas le mapping est décrit par des fichiers XML, mais avec java 5 on a commencé à utiliser...
tracking img