Ornements et crimes adolf loos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2248 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LOOS, Adolf, Ornement et crime, Rivages poche, Éd. Payot & Rivages, Paris, 2003. (1870-1933) FICHE DE LECTURE

Table I DE L'ORNEMENT À LA FONCTION - La cité Potemkine - L'ancienne et la nouvelle orientation en architecture* - Tiré de ma vie - Céramique - Les superflus - Ornement et Crime* - Dégénérescence de la culture - Architecture* - Ma maison de la Michaelerplatz* - Mon école du bâtiment -Règles pour celui qui construit en montagne* - Heimatkunst* II CONTEMPORAINS - Otto Wagner - Karl Kraus - Adieu à Peter Altenberg - Arnold Schoenberg et ses contemporains - Joseph Veillich - Oskar Kokoschka II LES NOUVELLES TÂCHES DU JOUR - Hands off ! - Éloge du présent - L' État de l' Art - Règles pour l'habitat en lotissement - Apprendre à habiter - Le Grand Hôtel de Babylone - Ornement etéducation - L' individus aux nerfs modernes

I DE L'ORNEMENT À LA FONCTION

- L'ancienne et la nouvelle orientation en architecture* Un parallèle se référant tout particulièrement aux conditions artistiques viennoises. L' architecte, 1898 [§1] Comparaison entre l'architecture et les autres arts. Constatation : la mise en oeuvre d'un bâtiment demande tellement de temps, qu'il est finalement endécalage avec la nouvelle « époque ». [§2] Mais l'évolution plus rapide des autres arts permet de comprendre le devenir de l'architecture d'une point de vue formel. Fait allusion en cela à l'influence de la sculpture sur l'architecture, surtout

en cette fin du XIXème s. avec la mise en avant de l'artisanat (cf. Mouvement Arts&Crafts en Angleterre). « Celle-ci (l'architecture), art de l'espace et dela forme (à la différence de la conception qui veut renvoyer l'architecture parmi les arts graphiques), sera tout spécialement influencée par la sculpture. » « Nous constatons l'apparition d'un courant social, au long de ce siècle, courant qui, aujourd'hui, s'est déjà saisi des arts plastiques : le travail manuel revient à l'honneur. » [§3] Critique de l'ancienne époque où la maîtrise techniqueétait reléguée au second plan pour les « manuels » qu'étaient les artisans. Cette critique s'adresse autant aux artistes qu'aux architectes de bureaux. « Quant à l'architecte, il ne bougeait absolument pas de son bureau et peut-être même achevait-il ses plans sans être allé repérer le terrain de son activité artistique. Tout cela, il l'abandonnait à l'artisan. » [§4] Mouvement Arts&Crafts Anglais.[§5] Le sculpteur qui réalise lui-même son ouvrage devient le centre d'intérêt. Critique du machinisme. « Les sculpteurs qui ne veulent pas abandonner leur ouvrage à une machine à reproduire dépourvue d'esprit, ou à une sculpteur sur pierre ayant une autre conception, se firent de plus en plus nombreux. » [§6] En découle la nouvelle conception du travaille de l'architecte selon Loos : ilconstruira moins, mais se concentrera uniquement sur l'espace et l'éclairage. Annonce l'esthétique du Mouvement Moderne. « Le dessin de détails naturels ornementaux, totalement superflu et gaspilleur de temps, va disparaître. » [§7] Influence de l'architecture déjà existante et qui a fait ses preuves dans la vie quotidienne.

[§8] Le rôle de l'architecte est de susciter des émotions en rapport avec lasignification du bâtiment. « Il bâtit une église. Les gens doivent être incités au recueillement. Il construit un bar. Les gens doivent s'y sentir à l'aise. » [§9] L'architecture est le plus conservateur des arts, parce que les générations changent, mais les édifices demeurent. Ils doivent donc faire appel à des sentiments intemporels. [§10] Ces sentiments intemporels ont été provoqués de manièrecontinuelle par l'architecture classique. C'est pourquoi il y aura toujours un retour à l'architecture classique après une période d'effervescence formelle. « Il est en effet un sentiment que nous ne pouvons pas rayer de notre mémoire : reconnaître la supériorité d'esprit de l' Antiquité classique. » « [...] on voit donc que la palme fut toujours offerte à l'artiste qui a fait le moins de...
tracking img