Oscar et la dame rose

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1035 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Éric-Emmanuel Schmitt est né le 28 mars en 1960 à Sainte-Foy-lès-Lyon dans le département du Rhône (France). Son père était kinésithérapeute dans des cliniques pédiatriques, son grand-père était artisan et sa grand-mère femme au foyer.
Dans l'édition « Classiques & contemporains » de La Nuit de Valognes, il est déclaré que Schmitt se peint lui-même comme un adolescent rebelle, ne supportant pasles idées reçues et parfois victime d'accès de violence. Mais selon lui, la philosophie l'aurait sauvé en lui apprenant à être lui-même et à se sentir libre.
Un jour, sa mère l'emmène voir une représentation de Cyrano de Bergerac avec Jean Marais. L'enfant est bouleversé jusqu'aux larmes et le théâtre devient sa passion.
Il se met alors à écrire. Il dira plus tard : « À seize ans, j'avaiscompris - ou décidé - que j'étais écrivain, et j'ai composé, mis en scène et joué mes premières pièces au lycée. » Pour améliorer son style, il se livre avec fougue et ferveur à des exercices de réécriture et de pastiche, en particulier de

Formation [modifier]

Après une khâgne au Lycée du Parc, Schmitt réussit le concours d'entrée de l'École normale supérieure. Il y étudie de 1980 à 1985 et ensort agrégé de philosophie. Sa thèse de doctorat, soutenue en 1987, a pour titre « Diderot et la métaphysique ». Elle sera publiée en 1997 sous le titre « Diderot ou la philosophie de la séduction ».

Carrière [modifier]

Schmitt enseigne un an au lycée militaire de Saint-Cyr pendant son service militaire, puis trois ans à Cherbourg et à l'université de Chambéry.
Dans la nuit du 4 février1989, lors d’une expédition au Sahara, il est sujet à une expérience mystique : le sentiment de l’absolu se révèle à lui. Une phrase occupe toutes ses pensées : « Tout est justifié ». Ce bouleversement lui fait franchir le cap pour passer à l'écriture.
Durant les années 1990, ses pièces de théâtre lui apportent un succès rapide, dans plusieurs pays. La première, La Nuit de Valognes, a été créée enseptembre 1991 à l'Espace 44 à Nantes. Sa deuxième pièce, Le Visiteur, obtient un prix lors de la Nuit des Molières 1994. Il décide alors de se consacrer entièrement à l'écriture et quitte son poste de maître de conférence en philosophie.
En 1997 est créée Variations énigmatiques, avec Alain Delon et Francis Huster comme acteurs principaux. En 1998, Frédérick ou le boulevard du crime est crééesimultanément en France et en Allemagne, Jean-Paul Belmondo jouant dans la mise en scène originale au Théâtre Marigny. En 2001, la pièce Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran est jouée et publiée en même temps en France et en Allemagne. En 2004, le livre a été vendu à plus de 250 000 exemplaires en France et 300 000 en Allemagne.
Schmitt a aussi écrit trois pièces en un acte, en général pourdes causes humanitaires. Francis Huster joue le diable dans L'École du diable, que Schmitt a écrite pour une soirée spéciale d'Amnesty International. Mille et une vies a été écrite pour l'opération La culture ça change la vie du Secours populaire.
Au début des années 2000, il compose plutôt des romans et des nouvelles. L'Évangile selon Pilate, publié en 2000, est un succès critique et de ventessur un sujet touchant à l'histoire de Jésus-Christ. L'année suivante, Schmitt délivre un autre roman sur un personnage historique sujet à débat ; La Part de l'autre est une uchronie dans laquelle Adolf Hitler aurait réussi à entrer à l'École des beaux-arts de Vienne : son avenir et celui du monde en changent du tout au tout.
Passionné de musique, et notamment de Mozart, Schmitt a touché à l'opéraavec la traduction en français de deux de ses œuvres : Les Noces de Figaro et Don Giovanni. Il a également composé des musiques et réalisé un CD.
Schmitt est un des auteurs francophones contemporains les plus lus et les plus représentés au monde. Il a été traduit en 40 langues et joué dans plus de 50 pays[1].
Installé à Bruxelles depuis 2002, il a obtenu la naturalisation belge en 2008[2]....
tracking img