Oscar wilde- le portrait de dorian gray

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1453 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Oscar Wilde, de son nom complet Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde, est un écrivain irlandais, né à Dublin en Irlande le 16 octobre 1854 et mort à Paris le 30 novembre 1900 à l'âge de 46 ans.

Né dans la bourgeoisie irlandaise et protestante de Dublin, d’un père oculiste renommé et d’une mère poétesse, Oscar Wilde se distingua par un parcours scolaire brillant.

Il entre à l'universitéd'Oxford où son élégance, son extravagance, son esprit raffiné, sont déjà remarqués. Il s'installe à Londres et, en 1881, il publie des Poèmes, qui sont très appréciés du milieu aristocratique. En 1884, il épouse Constance Lloyd, qui lui donnera deux fils. Il écrit alors beaucoup : contes, histoires (Le Crime de lord Arthur Saville et autres histoires),

C'est en 1891 que paraît son unique roman :Le Portrait de Dorian Gray. Bien que controversé, ce livre confirme sa réputation d'écrivain original et talentueux.

en 1891, Wilde tombe follement amoureux de lord Alfred Douglas, ce qui n'est pas du goût du père de celui-ci qui dénonce publiquement cette liaison.

Wilde l'attaque pour diffamation et non seulement il va perdre mais il est condamné à deux ans de travaux forcés (1895)

Àl'expiration de sa peine, Wilde, brisé, s'exile en France. Il vit dans une grande solitude et finira par succomber à une méningite cérébrale

• Poèmes (1881)
• La Duchesse de Padoue (1883) - théâtre
• Véra ou les Nihilistes (1883) - théâtre
• Le Prince heureux et autres contes (1888)
• Le Crime de lord Arthur Saville et autres histoires (1891)
• Le Portrait de Dorian Gray (1891)
• L'Éventailde Lady Windermere (1892) - théâtre
• Salomé (1893) - théâtre
• De l'importance d'être constant (1895) – théâtre
Il devient très vite l'un des théoriciens de "l'art pour l'art", et le chef de file des "esthètes".
L'esthétisme est un courant artistique et littéraire anglais du dernier quart du XIXe siècle, repris en France vers 1890-1900.
À la fin du XIXe siècle, une nouvelle sensibilité sedéveloppe en réaction contre le naturalisme Ce mouvement s'intéressait à décrire la réalité jusque dans sa trivialité.
Les esthètes préfèrent s'adonner à la recherche du raffinement, de la beauté, de l'art.
L'esthétisme, le décadentisme, voire le symbolisme, sont des recherches pour échapper à un même malaise : la fin du XIXe siècle se partage, d'une part, entre la foi dans la science et lamodernité ; d'autre part, l'anxiété, le pessimisme devant des valeurs remises en cause par le matérialisme.
Le culte de la beauté pour elle-même a semblé à certains une issue.
Le portrait de Dorian Gray est donc un roman Philosophique, esthétique et fantastique.
Dorian va faire la connaissance de Lord Henry, dit Harry, un ami de Basil. Conscient de la fascination et de la perversion que ce dernierpourrait avoir pour son idéal de beauté, « cette nature simple et belle », Basil demande à Lord Henry de ne pas tenter de le corrompre. Mais Dorian se laisse séduire par les théories sur la jeunesse et le plaisir de ce nouvel ami qui le révèle à lui-même en le flattant : « Un nouvel hédonisme […] Vous pourriez en être le symbole visible. Avec votre personnalité, il n'y a rien que vous ne puissiezfaire ». Va naître dès lors en lui une profonde jalousie à l'égard de son propre portrait peint par Basil Hallward. Il souhaite que le tableau vieillisse à sa place pour que lui, Dorian Gray, garde toujours sa beauté d'adolescent. « Si je demeurais toujours jeune et que le portrait vieillisse à ma place ! Je donnerais tout, tout pour qu'il en soit ainsi. Il n'est rien au monde que je ne donnerais.Je donnerais mon âme ! »
Fasciné par la qualité de son jeu, le jeune homme tombe par la suite amoureux d'une comédienne, Sibyl Vane, et lui promet le mariage. Mais son amour pour Dorian empêche Sibyl de personnifier ses personnages comme elle le faisait auparavant et son jeu devient très mauvais, alors que Dorian a emmené Basil et Lord Henry la voir jouer au théâtre, ce qui l'humilie et le...
tracking img