Oscar

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1413 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Oscar et la dame rose

1. Introduction

Présentation de l’ouvrage

Cet ouvrage comprend 100 pages. C'est l'histoire d'Oscar, un enfant de dix ans, atteint d'une leucémie qui vit à l’hôpital en compagnie de plusieurs autres enfants hospitalisés. Il y a Pop Corn (enfant obèse), Bacon (le grand brûlé), Einstein (celui qui a de l’eau dans le cerveau) et Peggy Blue (qui a une maladie du sang).La chimiothérapie et la greffe de moelle osseuse ayant échoué, il n’y a plus d’espoir qu'Oscar survive au cancer.
Oscar sait qu’il va mourir mais personne n’ose le lui dire. Face à la lâcheté de ses parents, effrayés par la maladie qui a pris possession du corps de leur enfant et à la déception de son médecin face à l’échec de la médecine sur la maladie, Oscar se replie sur lui-même refusant toutcontact avec le monde des adultes.
En revanche une bénévole des dames roses « Mamie Rose » va être la seule adulte à communiquer vraiment avec le petit garçon. Elle l’accompagne durant ses douze derniers jours de vie et lui donne le conseil d’écrire des lettres à Dieu dans lesquelles il peut tout dire et exprimer ce qu'il ressent. Il pourra également faire un vœu par jour.
Au début, Oscar necroyant pas en Dieu, a du mal à lui écrire mais il essaie quand même de le faire. Il dit même : « Si je m'intéresse à ce que pensent les cons, je n'aurai plus de temps pour ce que pensent les gens intelligents. »
Dans ses lettres, Oscar parle avec une grande lucidité de ce qu’il vit à l’hôpital ; de l’amour qu’il vit avec Peggy Blue, de sa relation à l’équipe soignante et à ses parents, de la foi,et de sa mort.
Et grâce à un jeu avec Mamie Rose, où chaque jour compte dix ans, il va construire la vie qu’il n’aurait jamais eue.
Il passe donc chaque jour par toutes les périodes de la vie : l’enfance, la puberté avec ses problèmes de couple, le mariage avec Peggy Blue, l’âge adulte, le démon de midi, la vieillesse avec la sagesse et la mort.  
Ainsi grâce à Mamie Rose et avec l’aide de seslettres à Dieu, Oscar finit par s’apaiser et par comprendre la difficulté de ses parents à lui parler ; et le sentiment d’échec des médecins face à lui. 
C’est finalement Mamie Rose qui écrira une lettre à la mort d’Oscar pour exprimer toutes les joies et les peines qu’elle aura partagées avec lui ; et combien cette relation aura été pour elle un moment fort et une expérience inoubliable et siparticulière en tant que Dame Rose.

Présentation de l'auteur

En une dizaine d’années, Éric-Emmanuel Schmitt est devenu un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde.
Né en 1960, normalien, agrégé de philosophie, docteur, il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec « Le Visiteur », cette rencontre hypothétique entre Freud et peut-être Dieu, devenue unclassique du répertoire international. Rapidement, d’autres succès ont suivi : « Variations énigmatiques », « Le libertin », « Hôtel des deux mondes », « Petits crimes conjugaux », « Mes Évangiles », « La Tectonique des sentiments »… Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française. Son œuvreest désormais jouée dans plus de quarante pays.
Il écrit le Cycle de l’Invisible, quatre récits sur l’enfance et la spiritualité, qui rencontrent un immense succès aussi bien sur scène qu’en librairie : « Milarepa », « Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran », « Oscar et la dame rose » et « L'enfant de Noé ». Une carrière de romancier, initiée par « La Secte des égoïstes », absorbe une grandepartie de son énergie depuis « L'Évangile selon Pilate », livre lumineux dont « La Part de l’autre » se veut le côté sombre. Depuis, on lui doit « Lorsque j’étais une œuvre d’art », une variation fantaisiste et contemporaine sur le mythe de Faust et une autofiction, « Ma Vie avec Mozart », une correspondance intime et originale avec le compositeur de Vienne et « Odette Toulemonde et autres...
tracking img