Otto dix, la guerre, histoire des arts 3eme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 10 (2258 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 18 avril 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
La Guerre, d’Otto Dix.

INTRODUCTION :

Otto Dix, de son nom de naissance Wilhelm Heinrich Otto Dix, est né le 2 décembre 1891 à Umtermhaus d’un père mineur et d’une mère intéressée par la peinture et la musique. De 1909 à 1914, il étudie à l’école des arts appliqués de Dresde où il s’essaye au cubisme, au futurisme et au dadaïsme mais se spécialise par la suite dans l’expressionnisme.Suite au déclanchement de la Première guerre mondiale, il s’engage comme volontaire dans l’artillerie de campagne allemande. En 1933, Otto Dix est professeur d’art à l’université avant d’être renvoyé par les nationaux-socialistes car il était considéré comme « bolchevique de la culture ». Par obligation, il sert le front occidental durant la Seconde Guerre mondiale, en 1944 mais en 1945, il est fitprisonnier en Alsace par les Français. Le 25 juillet 1969, à Singen, il décède suite à un infarctus.
Otto Dix réalise La Guerre (qui est aujourd’hui conservé Musée de Dresde en Allemagne) entre 1929 et 1932 c'est à dire plus de dix ans après l'armistice de la première guerre mondiale signée le 11 novembre 1918. Il dit avoir peint se tableau pour « se débarrasser de tout ça », à une période où, enAllemagne, le parti nazi devient une force majeur du champ politique, ce qui cause une montée de l’antisémitisme, une période aussi à laquelle Hitler se fait nommé chancelier d’Allemagne (le 30 janvier 1933), ce qui à pour conséquence le renfermement de l’économie allemande sur elle-même, une massive production d’armement en Allemagne et une politique extérieure agressive (en 1938 c’estl’Anschluss ; annexion de l’Autriche par l’Allemagne). Mais c’est aussi la période de « l’art dégénéré », période durant laquelle les différents arts produits par des artistes considérés comme inferieurs à la « race pure » sont considérés comme déviant car ils s’opposent à « l’art racial pur », c’est à dire l’art officiel. Beaucoup d’artistes comme Otto Dix sont considérés comme artistes dégénérés : MaxBeckmann, Max Ersnt ou encore Hans Grunding. C'est donc dans ce contexte particulier que le peintre réalise cette œuvre afin de rappeler l'extrême brutalité et la sauvagerie vécues pendant le conflit.

La Guerre est une représentation de la guerre. Tout d’abord les soldats partent à la guerre d’un pas décidé et motivé, représenté dans le premier tableau, puis la guerre est passée, comme on peutvoir sur le deuxième tableau qui représente le champ de bataille une fois la guerre terminée, avec ses cadavres, ses ruines et son unique survivant, puis une représentation du champ de bataille quand la bataille à lieu, où on peut voir un homme (qui ressemble à un fantôme à cause de la couleur blanche de sa peau et des ses habits) qui sauve un de ses camarades qui est blessé à la tête, puis enfinsur le tableau situé au bas du triptyque, il y a une représentation d’une cadavre dans une malle.

PREMIERE PARTIE - Description :

C’est un triptyque en 4 parties (tableaux). La première partie est située à gauche, mesure 204 cm x 102 cm, et représente, au 1er plan, seulement la roue d’un chariot de guerre cachée partiellement par du brouillard, au 2ème plan, il y a 7 soldats qu’on distinguebien, puis d’autres soldats qu’on distingue moins bien car ils sont plus sur l’arrière plan, qui marchent, dans la brume, respectivement vers la montagne et vers une autre direction. Ils sont tous de dos, tournés vers la montagne et on ne voit pas leur visage. Au milieu de la rangé des soldats, on voit un chariot de bois. A leur gauche, il y un autre rangée de soldats vêtus de la même façon, maisqui partent plus vers la droite. Ils portent tous un sac à dos marron, à lequel sont accrochées des chaussures de marche et un sac de couchage et à lequel est accrochée une pioche. Sur leur tête, ils portent un casque de guerre, se qui prouve qu’ils sont des soldats (il est possible d'identifier là les armes et l'uniforme portés par les poilus). Ils forment, à eux 7, une masse aveugle...
tracking img