Ouga

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6428 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Manuscrit auteur, publié dans "Hermes, 17-18 (1995) 15"

1

L'espace public local et ses médiations 1
Jean-François Tétu
I.E.P. de Lyon
L'espace public, on le sait, n'est pas un espace réel, mais un espace symbolique, fait de savoirs et de représentations. La question que nous posons ici est celle des deux formes

halshs-00396321, version 1 - 17 Jun 2009

les plus nettes de lamédiation dans cet espace, celle de la presse quotidienne régionale (PQR) et celle de la communication des collectivités locales. Cette limitation forte de la perspective nous est indiquée par le fait que les grands problèmes de société (emploi, sécurité, environnement, etc...) se posent actuellement d'abord à l'échelle urbaine et que la "crise" de la société est d'abord vécue comme une crise de la ville.Le phénomène est assez récent ; l'espace de la communication territorialisée fut d'abord, à partir de la révolution française, celui de la Nation. Nos divisions territoriales (département, canton ou commune) à l'intérieur desquelles s'inscrit le développement de la presse écrite, sont les divisions politiques administratives qui correspondent, soit aux modes de représentation du peuple par sesélus, soit aux modes de gestion de l'Etat-Nation. Dans un ouvrage récent, (Une histoire de la communication moderne, Paris, La Découverte 91) P.Flichy a montré de façon très stimulante comment les premières formes de la communication moderne (le réseau du télégraphe par exemple) ont constitué une communication d'Etat, i.e. à la fois quelque chose qui manifeste et rend effectif le pouvoir de l'état surle territoire national et ce qui permet l'appartenance à la nation sur la base d'un territoire unifié par des réseaux. L'Etat-Nation n'est cependant pas la seule dimension de l'espace, parce qu'il a existé d'autres territoires de diffusion dont nous ne prendrons qu'un exemple, celui de l'Eglise : non seulement, jusqu'à l'explosion de la presse écrite sous la 4e République, le prêche dominical (etdonc la paroisse) constituait un moyen majeur de diffusion de l'information, mais nos propres travaux sur la presse de la 3e République nous
1

Paru dans « Communication et politique », Hermès n° 17-18, 1995.

2
montrent que certaines éditions de la presse régionale recouvrent encore dans les années 1930 un territoire défini non pas par des limites administratives mais par le découpage desdiocèses (ainsi certains journaux lyonnais (département du Rhône) incluent-ils dans l'édition rhodanienne la ville de Roanne, pourtant distante de 80 Kms et sous-préfecture du département de la Loire, pour la seule raison que Roanne fait partie du diocèse de Lyon et non de Saint-Etienne, préfecture de la Loire). La coexistence d'une presse nationale, régionale, départementale et locale indique àcoup sûr cependant que la presse écrite des 19e et 20e siècles fut massivement liée à l'organisation de l'état et qu'en somme la construction des représentations de la société (de la commune à la nation) recouvre la structure d'une démocratie par représentation. On peut en voir un autre exemple, récent, de la part de la télévision publique française,

halshs-00396321, version 1 - 17 Jun 2009dans la construction, dans les années 60, de stations régionales (26 au total) dont la finalité n'était pas de constituer des médias régionaux (FR3 ne naîtra qu'en 1974) mais qui étaient créées dans une perspective d'aménagement du territoire, de la volonté de faire sortir les régions de leur enclavement, de rendre visible, par tous, et pour tous, le territoire de chacun au sein d'une seuletélévision nationale. Pourtant un changement radical s'est produit dans le dernier quart de ce siècle avec l'étape majeure de la décentralisation (1982) qui donnait aux communes, aux départements et aux régions des attributions et des moyens d'action considérablement plus vastes que la création des régions, presque 30 ans plus tôt, ne le laissait prévoir ! Là encore, si la création des régions...
tracking img