Ourika

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (336 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Travail écrit sur Ourika
Le Code noir est un ensemble de lois qui régit la vie des esclaves au XVIIe siècle. Il soulève la controverse parce qu’il remet en cause la place des noirs dans lasociété. On le retrouve uniquement dans les îles françaises. Les partisans de l’esclavage pensent que les noirs ne peuvent pas être considérés comme des humains à cause de leur couleur; etd’autres personnes, comme Madame de B., jugent qu’il faudrait voir au delà de la couleur de la peau.
La jeune fille, que le médecin visite, est insomniaque et fiévreuse. Elle“éprouve uneoppression continuelle” ligne 9-10 (page 4). Elle est victime de son chagrin et de son désespoir. En effet, elle explique que son mal est plus moral que physique. Elle aimerait avoirconfiance en son médecin avant de lui confier les raisons de cette souffrance.
Dans l’introduction, on retrouve le champ lexical de la tristesse. En effet, la jeune fille explique que samaladie est une conséquence de son angoisse permanente. Cela amène le lecteur à se demander ce qui la tourmente. Mais encore, le médecin s’exclame à la vue de la jeune fille parce qu’il nes’attendait pas à voir “une négresse” ligne 4 (page 4). Les lecteurs de 1824 lisent, pour la première fois, une histoire narrée par une noire. Cette dernière est recueillie par des blancs; ce quisoulève la controverse sur les problèmes interraciaux et sociaux.
Une révolution = Un soulèvement.
La révolution de 1789 est fondamentale dans l’histoire de la France.
Calmer sonimagination = Se détendre, arrêter de s’inventer des choses, se reposer l’esprit. Le médecin demande à Ourika de calmer son imagination.
Une négresse = Une noire. Le médecin estsurpris lorsqu’il voit une négresse.
Le chagrin = L’amertume. Le chagrin d’Ourika se reflète sur son apparence physique.
Le bonheur = La plénitude. Le personnage éponyme pense...
tracking img