Outils du batisseur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1900 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES OUTILS DU BATISSEUR

I. LE MAILLET ET LE CISEAU
Cette paire d'outils impose à la pierre la volonté de l'ouvrier. D'une main, il frappe le ciseau avec le maillet pour tailler et créer une forme a la ressemblance de celle qu'il imagine. Le maillet est donc associé à la volonté agissante. C'est pourquoi il est remis au vénérable et aux deux surveillants. Il est utilisé au cours du rituel pourannoncer l'ouverture et la fermeture des travaux, et pour demander la parole. Au cours de la cérémonie d'initiation, le vénérable pose l'épée sur l'épaule du récipiendaire puis frappe la lame de son maillet. Pour tailler la pierre, le ciseau ou le maillet seuls sont inefficaces et la complémentarité de l'actif et du passif est évidente dans le symbolisme.

II. LA PERPENDICULAIRE ET LE NIVEAU La perpendiculaire est le fil à plomb fixé au centre d'un arceau, et le niveau un fil à plomb fixé au sommet d'un triangle. Le premier montre la verticale et la seconde donne l'horizontale. Si les deux outils indiquent la verticale par le moyen du fil a plomb, le niveau donne l'horizontale indirectement : il faut, pour l'obtenir, que le fil a plomb croise la base du triangle comme uneperpendiculaire, qu'il divise ainsi le triangle en deux triangles rectangles semblables. La verticale s'obtient immédiatement : il suffit d'observer le fil à plomb immobile. Puis l'horizontale en est déduite : il faut créer un angle droit en ajustant la base du triangle au fil à plomb. Nous manipulons le triangle pour croiser sa base (le côté opposé à l'angle auquel est suspendu le fil à plomb) avec laverticale. La gravité permet de fixer la verticale à partir de laquelle nous déterminons l'horizontale. L'observation de ces outils suggère des métaphores éclairantes sur le mécanisme par lequel nous nous orientons sur un plan vertical en déterminant ses deux dimensions, hauteur et largeur.

III. LA RÈGLE ET LE LEVIER
La règle et le levier sont formés tous deux par une ligne droite. Outil demesure, divisé en vingtquatre degrés comme la division du jour en vingt-quatre heures, la règle permet de vérifier si la construction achevée est conforme au projet. Divisible par deux et par trois, produit des quatre premiers nombres entiers, le nombre de la règle est idéal pour vérifier la justesse des proportions. Le levier est l'outil qui multiplie la force de l'ouvrier. Il sert à vaincre la forcede gravitation. Séparé en deux parties par un point d'appui, le levier augmente la force de l'homme proportionnellement à l'allongement de la partie sur laquelle il appuie. Celle-ci est nommée "la puissance". L'autre, celle qui est courte et supporte l'objet à soulever, est nommée "la résistance".

IV. LA TRUELLE
Cet outil représente l'achèvement du travail, le moment où l'on étale sur les mursle mortier ou le plâtre qui efface les distinctions entre les pierres. Il est aussi associé à la puissance créatrice et, au Moyen Âge, le Créateur était parfois représenté une truelle à la main. La truelle est la Cuillère pendant les agapes. La truelle est l’outil qui permet de lier les pierres entre elles. Il est à noter

que la truelle est absente des Rites Écossais. L’expression, passer latruelle, signifie pardonner. Pourvue d'un manche oblique, sa forme est empruntée à la « Truelle à finir ». Contrairement à ce que d'aucuns ont écrit, elle n'est pas, un «Outil Symbolique». Cependant dans le R.E.R. elle orne le plateau du V\M\. On la retrouve aussi aux grades capitulaires : Arche Royale, Maîtres Écossais parfait de Saint-André, etc. on y explique que les Maçons du Temple deJérusalem tenaient l'épée de la main gauche et la truelle, de la main droite. Ce qui prouve, entre autres que le Maçon ne doit ni attaquer, ni se battre, mais seulement travailler et se défendre. La Truelle est un Outil de « liaison » et de coordination. Rappel du lien Fraternel. L’expression "passer la truelle" au sens de pardonner et oublier les offenses. Le symbolisme de cet outil se fonde aussi sur...
tracking img