Oxygenotherapie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1952 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TD

OXYGENOTHERAPIE

&

AEROSOLS NON-MEDICAMENTEUX

Module 3

DEFINITIONS:

Inhalation :
En médecine, une inhalation désigne l'absorption par les voies respiratoires. Le terme peut désigner : Une méthode d'absorption à des fins thérapeutiques, de certaines substances sous forme de gaz, de micro-gouttelettes ou de poudre en suspension (anesthésiques, désinfectants

Aérosol :Suspension stable de fines particules liquides dans l’air.
Les aérosols employés en médecine sont obtenus à partir de solutions médicamenteuses au moyen d’un générateur propulsant de l’air comprimé et de gicleurs. Les médicaments contenus dans la solution sont absorbés par les muqueuses ou par les alvéoles pulmonaires du sujet. On peut administrer sous forme d’aérosols des antibiotiques(pénicilline), des antiasthmatiques, des corticoïdes (eau thermale) ou tout médicament soluble.

Nébulisation :
Projection d’un liquide sous forme de gouttelettes très fines.
Un nébuliseur est un appareil permettant de transformer certains liquides en un nuage de particules extrêmement fines (brouillard) et ce à froid

Oxygénothérapie :
L'oxygénothérapie est le fait d'apporter un supplément dedioxygène à un patient

OXYGENOTHERAPIE ET SURVEILLANCE

Législation :

L’oxygénothérapie est prescrite par le médecin et mise en place par l’infirmière : sonde nasale, lunettes ou masque.

Pour l’IDE
Article R 4311-4 du Code de la santé publique :
« Lorsque les actes accomplis et les soins dispensés relevant de son rôle propre sont dispensés dans un établissement ou un service à domicile àcaractère sanitaire et social ou médico-social, l’infirmière peut, sous sa responsabilité, les assurer avec la collaboration d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture ou d’aide-médico-psychologique qu’il encadre et dans les limites de la qualification reconnue à ces derniers du fait de leur formation. »

Pour les Aides-soignants
Référentiel d’activités, référentiel de compétences :« L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre qui relève de l’initiative de celui-ci(…) »

L’AS peut participer à la préparation du matériel, à la mise en place de l’oxygénothérapie, à la surveillance du patient et à l’entretien du matériel.

Module 3 : Les soins
Soins liés aux dispositifs médicaux ou d’appareillage :
-oxygénothérapie : montageet entretien du matériel, surveillance du patient.

Objectifs :

Les cellules ne peuvent vivre sans O2 transporté par le sang. L’oxygène est un gaz incolore, inodore, inflammable. Il est desséchant pour les muqueuses et l’arbre respiratoire, c’est pourquoi une humidification doit accompagner toute oxygénothérapie.
Il est nécessaire d’apporter au patient de l’oxygène en supplément :
* encas d’affections pulmonaires, cardiovasculaires et hématologiques ;
* dans certaines intoxications ;
* pendant la phase de réveil, après une intervention chirurgicale ;
* lors d’une réanimation d’urgence, sur les lieux d’un accident ;
* dans le cas d’une personne intubée et ventilée dans le coma.

L’oxygène est distribué au patient de 2 façons :
- par une distribution centralisée, quiaboutit à la prise murale ;
- à l’aide d’un conteneur sous pression (obus) muni d’un manodétendeur.
Les 2 systèmes sont munis d’un débitmètre permettant de régler le débit de l’oxygène délivré au patient.

Préparation du matériel :

L’AS prépare avant tout le matériel nécessaire à l’oxygénothérapie :
Un débitmètre ;
Un humidificateur (bulleur  ou barboteur) ;
Une tubulure suffisamment longuepour relier l’humidificateur à la sonde ou lunettes ;
Dans un plateau, une sonde nasale ou des lunettes (selon le choix de l’IDE), des compresses, du sparadrap, des gants non stériles ;
Des mouchoirs à usages unique ;
Un BR ;
Un sac à déchets.

Réalisation du soin, organisation :

Fixer verticalement le débitmètre fermé à la prise d’oxygène. Bien visser pour éviter toute fuite....
tracking img