P86-amotl-1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4847 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Liste des abréviations

ADN : acide désoxyribonucléique
DMEM: Dulbecco’s Modified Eagle Medium
FBS : sérum de veau fœtal
kDa: kilo Dalton
PBS: tampon phosphate saline
PVDF : polyfluorure de vinylidène
SDS : dodécylsulfate de sodium
siRNA: “small interfering ribonucleic acid”
TBS: “Tris Buffered Saline”

Table des matières

I- Introduction : 3

II- Présentation du laboratoired’accueil : 4

III- Présentation du sujet de stage : 6

IV- Accueil et encadrement: 10

V- Matériels et Méthodes : 11

1. Culture cellulaire 11
2. Trypsination des cellules: 11

3. Transfection: 11

4. Immunofluorescence 12
5. Techniques de manipulation de protéines 13
a. La lyse cellulaire 13
b. Électrophorèse SDS-PAGE et immunodétection des protéines (westernblot) 13

VI- Résultats : 14

1- Co-localisation de la p86-AmotL1 et la myosine : 14
2- Co-localisation de la p86-AmotL-1 et le Actine F : 16
3- Effet la surexpression de la p86-AmotL-1 sur le patron de la Actine F : 17

VII- Discussion : 18

VIII- Conclusion et perspective : 20

XI- Conclusion Générale : 21

Références bibliographiques : 22

Annexes………………………………………………………………………………….24

Introduction :

Le stage de fin de formation en biotechnologies, vise à faire une synthèse sur les différentes habiletés techniques, aptitudes et connaissances acquises, et permet aux étudiants d’acquérir une expérience professionnelle pertinente ainsi que de se développer sur le plan professionnel et personnel pour se préparer à la réalité du marché du travail. Ce stage me permettra, d’une manière générale, de maîtriser certainsconcepts de la biotechnologie et d’approfondir mes connaissances avec plus de détails dans ce domaine, d’une part, et d’autre part, de développer le sens de l’observation, le sens du travail d'équipe, le sens des responsabilités, le souci de la précision et d'organisation par la rencontre de divers professionnels et chercheurs et de découvrir leurs pratiques. Cela me permettra de prendreconscience des compétences requises pour travailler dans le domaine de la recherche.

D’une manière plus précise, j’avais pour objectif d’appliquer diverses techniques connues telles que, western blot, et la culture cellulaire ainsi que d’apprendre de nouvelles techniques de biologie cellulaire et de la microscopie des cellules fixées et vivantes. Finalement, d’un point de vue plus général, jedésirais acquérir de l’autonomie dans un laboratoire de recherche, vivre une expérience du travail au Québec, et apprendre à s'intégrer à une équipe de recherche.

Ce rapport présente, dans une première partie, l’endroit de stage, une synthèse bibliographique sur le sujet de stage ainsi que les matériels et méthodes utilisés. La deuxième partie explique plutôt, les différentes activités réaliséesainsi que les résultats obtenus au cours de ce stage.

Présentation du laboratoire d’accueil :

Mon stage a été effectué au laboratoire de Dr. Maria Fernandes, les recherches menées au sein de ce laboratoire sont divisées en deux pôles de recherche, le premier s’intéresse à l’identification et la caractérisation des protéines impliquées dans l’angiogenèse, et principalement la famille desmotines, tentant de découvrir si elles ont une incidence sur l’angiogenèse la polyarthrite rhumatoïde. Ce projet est subventionné par la Société d'Arthrite, le Réseau Canadien de l'Arthrite (RCA) et les Instituts de Recherche en Santé du Canada (IRSC). Le deuxième pôle de recherche se focalise sur les fonctions des lectines de type C dans le système immunitaire. Et plus particulièrement lafonction les lectines qui sont exprimées dans les neutrophiles. Ce projet est subventionné par le Conseil de Recherches en Sciences Naturelles et en Génie du Canada (CRSNG). Dr. Maria Fermandes ne s’occupe pas seulement de trouver des idées et des projets pour son laboratoire, mais aussi elle gère et motive son équipe tout en s’occupant de...
tracking img