Pablo ruiz picasso

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1030 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
• Pablo Ruiz Picasso, né à Málaga, Espagne, le 25 octobre 1881 et mort le 8 avril 1973 à Mougins,
France, est un peintre, dessinateur et sculpteur espagnol ayant passé l'essentiel de sa vie en France. Il étudie la peinture à l’école des Beaux-Arts de Barcelone puis à Madrid. De 1901 à 1904, il partage sa vie entre Paris et Barcelone puis choisit de se fixer à Paris où il habite à Montmartredans le quartier des peintres. Après avoir visité seul le Musée de l’Homme durant l’été 1907, il ressort bouleversé par la vision des sculptures et masques africains. Cette révélation va le conduire à changer sa manière de peindre: il peint Les Demoiselles d’Avignon et invente le style cubiste. D’abord contesté, Picasso devient le peintre le plus célèbre de XXe siècle, ne cessant jusqu’à la mortd’imaginer de nouvelles façons de peindre et de sculpter.

• En 1907, Picasso, jeune peintre espagnol installé à Paris, termine une grande toile Les
Demoiselles d'Avignon. Cette toile met en scène cinq femmes nues (des prostituées de la rue d'Avignon à Barcelone) aux corps et aux visages anguleux, disloquées, devant un fond composé d’étoffes de plusieurs couleurs et qui sollicite le spectateur deleurs regards insistants. La composition et le traitement des modèles semblent évoluer de la gauche vers la droite, allant vers une représentation de plus en plus abstraite et décomposée des personnages. D'ailleurs, le nez de la femme de gauche est rabattu sur le côté pour que l'on voie comme le dit Picasso "que c'était un nez". Ce tableau rassemble les éléments constitutifs du « Cubisme ». Lesformes découpées en facettes géométriques donnent une impression de mouvement, renforcé par l'opposition des rythmes qui donne aussi un effet de mouvement. Les angles et les cassures replace la ligne d'horizon et la perspective, Picasso ne reproduit pas ce qu'il voit sur le tableau mais plutôt ce qu'il ressent, ce qu'il imagine. Picasso est très touché par les œuvres africaines et océaniennes, car lesmasques, sculptures et les décorations de l'art primitif ne se réduisent pas à l'apparence des choses, ils font voir « l'esprit des choses », la spiritualité, l'âme. Les couleurs du tableau lui même sont empruntées aux arts primitifs (ocre, brun, noir) comme si Picasso faisait une sorte d'art hybride entre art occidental et art primitif. La lumière éclaire les corps des femmes. L’angle de vue estplat. Dans l’œuvre, il n’y a pas de perspective var les personnages sont dessinés à plat.

• Ce tableau est construit sur des grandes lignes de l’œuvre telles que les rideaux, la table du premier plan qui est représenté de façon verticale. Etant donné, que l’œuvre est composée de 5 personnes, les regards sont d’une importance capitale, ainsi on remarque que les différents regards forment uneellipse, avec des regards verticaux et d’autres vers le centre :


De plus le tableau est organisé suivant différents plans successifs avec la table verticale qui est en totale contradiction avec la perspective du tableau et chaque femme forment un plan avec un rideau. Ce groupe est inscrit dans un rectangle :



Ainsi, on distingue des plans ocre, blancs, bleus et gris. Les plans bleu etblanc font ressortir les femmes qui constituent ce groupe. On remarque que ces femmes sont animées par un visage plus clair, plus net que les autres. Le blanc a, ici, symbole de pureté, de virginité et s’oppose donc dans l’idée générale du tableau et placée au centre, permet au spectateur d’observer dès le premier regard ces femmes telles qu’elles apparaissent la première fois par un regard rapidedans cette maison close de Barcelone.
De même, Picasso a représenté la femme de droite dans une position plutôt provocatrice. Cette position peut certainement faire référence au Kama-Sutra utilisé dans des réseaux de prostitution. Ainsi, Picasso, comme dans de nombreuses de ses œuvres, fait appel à la provocation et au voyeurisme qu’il, peut-être, a voulu dénoncé dans cette œuvre. Ce vice est...
tracking img