Packaging marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2019 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’échéance 2010 n’est pas si lontaine : deux ans nous séparent de l‘entrée dans la deuxième décennie du XXIé siècle ! C’est dire le fort intérêt que représente la dernière édition de l’Observatoire de l’emballage, conduite par le Salon International de l’Emballage qui l’avait créé en 2005.
Investissements: entre hausse et stabilité Signe encourageant, les investissements seront nettement enhausse chez les fabricants d’emballage (70,5%). 25,5% seulement, est-on tenté de dire, misent sur une stabilité. En revanche, les équipementiers sont moins optimistes avec 41% qui prévoient une hausse, ils sont 51% à tabler sur une stabilité.
En prévision d’Emballage 2008, l’équipe du salon a reconduit l’exercice. L’Observatoire 2007 a été effectué suite à une enquête adressée par mail débutseptembre 2007 (avec une relance) auprès de 378 professionnels de la filière, répartis entre trois catégories d’industriels : les acheteurs (238), les fabricants d’emballages (82) et les équipementiers (58).
Les acheteurs, qui sont issus principalement de l’alimentaire (hors liquide et liquide = 41%), de la santé-pharmacie et de la cosmétique-hygiène-parfumerie (respectivement 11%), et les fabricantsd’emballage sont d’accord pour considérer que les plus fortes perspectives de production à moyen terme (2008-2010) résident, en premier lieu, dans le secteur de la santé-pharmacie (49% des réponses). Si ce secteur reste au premier rang comparé à l’Observatoire de l’emballage 2005, il a toutefois progressé dans les scores (9 points). Les autres secteurs sont la distribution et les services, suivis parla cosmétique-hygiène-parfumerie, l’alimentaire (hors liquide) et l’alimentaire liquide. En revanche, du côté des équipementiers, c’est l’alimentaire qui tire les affaires, et de loin puisque le secteur hors liquide est celui qui devrait connaître la meilleure croissance (66% des réponses), vient derrière l’alimentaire liquide. Quant aux perspectives de croissance de la santé-pharmacie et de lacosmétique-hygiène-parfumerie, les équipementiers les évaluent bien en deça comparés aux évaluations des acheteurs et des fabricants d’emballage. Le premier receuille 42% de réponses positives et le second 36%. S’agissant des matériaux, si le papier-carton capte la plus importante part de marché, c’est le plastique qui, à moyen terme, obtient les plus fortes perspectives d’achats (60,5%), lepapier-carton recueillant 46%.
• Des exportations en hausse. La balance commerciale devrait remonter, si l’on en croît les trois catégories d’industriels interrogées pour cet Observatoire de l’emballage 2007. Elles sont toutes optimistes, les acheteurs l’étant à 82% et plaçant l’Allemagne en tête des pays porteurs d’exportation (13%), derrière les Etats-Unis qui devancent la Chine de deux points (8%).Les fabricants d’emballage et les équipementiers voient donc également à la hausse leurs exportations, soit respectivement 56% et 52% d’optimistes. Pour les fabricants d’emballage, c’est le métal qui tire le mieux les exportations avec 75%, légèrement devant le papier-carton et les complexes avec 74% pour le premier, et 73% pour les seconds. Mais pour les acheteurs, c’est la France qui reste leurpremier pays fournisseur (55%), loin devant l’Italie (10%). Mais pour les fabricants d’emballage et les équipementiers, l’Italie et l’Allemagne sont leurs principaux concurrents. L’Italie pour 15,5% côté fabricants, et pour 28% côté équipementiers.
• Le développement durable en tête des facteurs d’innovation. A l’heure où vont émerger certaines décisions du Grenelle–Environnement avec, notamment laloi-cadre, à l’heure où les acheteurs d’emballage de grands groupes et de la distribution peaufinent leur empreinte carbone, il n’est guère étonnant que le développement durable arrive en tête des facteurs d’innovation. Aux côtés de l’éco-conception. Ces deux critères arrivent en tête aussi bien chez les acheteurs que les fabricants d’emballages. En revanche, plus étonnant, le décalage...
tracking img