Paix anatole france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3368 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION
« La paix universelle se réalisera un jour non parce que les hommes deviendront meilleurs mais parce qu'un nouvel ordre une science nouvelle de nouvelles nécessités économiques leur imposeront l'état pacifique. » Anatole France
L’expression « institutionnalisation des relations internationales » désigne le phénomène amorcé au XIXème et XXème siècle consistant à mieux réglementerles relations internationales en officialisant les normes coutumières à travers la mise en place d’organisations supranationales et d’un droit international. Les relations internationales peuvent être définies comme étant les rapports et les flux sociaux de toute nature qui traversent les frontières échappant ainsi à l’emprise d’un pouvoir étatique unique ou auxquelles participent des acteurs qui serattachent à des sociétés étatiques différentes.
La paix est une notion vague que Gaston Bouthoul définit à l'aide de notions démographique et statistique : « La paix est l’état d’un groupe humain souverain dont la mortalité ne comporte pas une part importante d’homicide collectif organisé et dirigé ».
Il est difficile de définir la paix : une situation de non guerre ne signifie pas la paix,d’où provient cette difficulté de définir la paix. Cette difficulté provient du fait que la paix est un mythe fondateur de la société internationale. Elle est toujours préférable à la guerre et le symbole de ce mythe est la charte de l’ONU de 1945 qui, dans son préambule, souligne la volonté de « préserver les générations futures du fléau de la guerre qui deux fois en l’espace d’une vie humaine ainfligé à l’humanité une indicible souffrance ».
La paix est un concept valorisé par les relations internationales contemporaines : le but essentiel de l’ONU est le maintien de la paix et de la sécurité internationale. La paix est souhaitable, certes, mais toujours
fragile : en effet, un seul État qui romprait le consensus et c’est alors la guerre. La paix est un désir largement partagé.
Cependantla pacification des relations internationales est loin d’être achevée, de nombreux conflits demeurent si bien que la distinction semble davantage être celle entre guerre juste et guerre injuste que celle entre guerre et paix. L'actualité syrienne met en avant les limites de l'institutionnalisation des relations internationales, en effet on remarque que de part ce multilatéralisme, la prise dedécision pour maintenir la paix est victime d'une bureaucratie rigide et d'un système où le concept de puissance joue un rôle essentiel (Conseil de Sécurité)
On peut donc se demander, si les institutions internationales contribuent à la construction de la paix ? On pourrait en douter, tant les critiques abondent : dysfonctionnements, défaillances, soumission aux intérêts des États les plus puissants.Tout d'abord nous verrons que l'institutionnalisation des relations internationales est un facteur de paix par le biais de l'approfondissement du droit international en matière de paix ainsi que l'ONU, cependant sa légitimité, sa rigidité et la volonté des États sont des freins à sa réussite totale
Le maintien de la Paix et de la Sécurité Internationale est au centre des préoccupations desNations Unies lorsque l’Assemblée Générale proclame les principes devant régir les relations entre Etats, n’oublions pas que nous sommes au sortir de la seconde guerre mondiale qui a été dévastatrice et, qu’avant elle, il y en avait eu une première tout aussi meurtrière. La paix est la préoccupation centrale, l’Assemblée Générale des Nations Unies l’exprime ainsi :
« le maintien de la paix et de lasécurité internationales et le développement des relations amicales entre les Nations sont au nombre des buts fondamentaux des Nations Unies »
et elle ajoute : « il est important de maintenir et de renforcer la paix internationale fondée sur l’égalité, la justice et le respect des droits fondamentaux de l’Homme et de développer les relations amicales entre les nations indépendamment des...