Paludisme, medecine traditionnelle et medecine moderne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4422 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En cette époque prolifique en ce qui concerne les découvertes scientifiques, la Médecine moderne semble dominer le monde. Cohabitant en Afrique, et plus précisément en Côte d’Ivoire avec la Médecine traditionnelle depuis le XXème siècle, il est nécessaire de s’interroger sur les relations scientifiques les unissant. En tant que l’un des principaux fléaux qui touche l’Afrique, le paludisme est lecas le plus représentatif des relations qu’ils entretiennent. En quoi la médecine moderne et la médecine traditionnelle basent-elles le traitement du paludisme sur les mêmes fondements scientifiques ? Après avoir défini le paludisme, nous montrerons comment chacune de ces deux médecines (Moderne et Traditionnelle) s’évertue à soigner le Paludisme.

A- Le Paludisme
Le paludisme (ou malaria)est la plus importante et la plus répandue des maladies parasitaires tropicales. Avec plus 250 millions de cas dans le monde, le paludisme touche surtout les enfants d’Afrique subsaharienne. C’est un problème d’ampleur mondiale, qu’on ne peut négliger.

En effet, cette maladie se transmet à l’homme par l’intermédiaire d’un insecte vecteur : le moustique anophèle femelle.

La transmission dupaludisme d’un homme à un autre se fait donc par l’intermédiaire du moustique. Le moustique Anopheles gambiae est le principal moustique responsable du paludisme sur le continent africain.
(Il existe un seul cas de contamination interhumaine directe, lorsqu’une femme enceinte infectée contamine son enfant par Voie transplacentaire.)

On sait d’autre part que Le parasite est l’agent principalde la maladie : c’est un protozoaire du genre Plasmodium.

Plasmodium malariae

Il existe quatre espèces de parasites : Plasmodium falciparum, Plasmodium vivax, Plasmodium malariae, Plasmodium ovale. Plasmodium falciparum, est de loin le principal parasite responsable de la mortalité imputable au paludisme en Afrique et plus précisément en Côte d’ivoire. On se concentra donc sur ce parasite etses effets.

1. Le cycle du parasite Plasmodium falciparum
Le cycle du parasite Plasmodium est très complexe et ce fait en deux étapes. Le cycle de développement du plasmodium comprend une phase de multiplication asexuée qui se déroule chez l’homme et une phase de multiplication sexuée qui se déroule chez un moustique (anophèle). Chez l’homme, le parasite vit à l’intérieur des hématies, senourrissant d’hémoglobines. Si un moustique femelle pique un individu infecté, elle aspire avec le sang de nombreux plasmodium .Ceux ci vont alors effectuer leur reproduction sexuée dans l’estomac du moustique, puis la nouvelle génération va se loger dans les glandes salivaires .Si le moustique pique alors un homme sain, il va lui injecter, avec sa salive de nombreux plasmodium. Ceux-ci vont semultiplier dans les cellules du foie, puis entrer dans les globules rouges.

2. Les symptômes du paludisme
Les cycles typiques du paludisme alternent fièvre, tremblements avec sueurs froides et transpiration intense :
C’EST " L’ACCES PALUSTRE".

La périodicité de ces cycles dépend de l’espèce de parasite en cause, et coïncide avec la multiplication des parasites et l’éclatement des globulesrouges, qui conduit également à l’anémie. Le paludisme à P. falciparum peut être fatal s’il n’est pas traité. Dans certains cas, les globules rouges infectés peuvent bloquer les vaisseaux sanguins irriguant le cerveau : c’est le neuro paludisme, souvent mortel. Dans les régions où le paludisme est hautement endémique, les personnes sont tellement souvent infectées qu’elles finissent par êtrenaturellement immunisées (" immunité acquise ") et tolèrent le parasite, généralement après de nombreuses années d’infection chronique. Elles sont alors des porteurs asymptomatiques du parasite. Elles acquièrent alors un état de prémunition

Qu'est-ce qu'un état de prémunition ? Il s'agit d'un état de pr otection contre la mal adie, mais non contre le parasite. La prémunition présente trois...
tracking img