Pantagruel chap 9

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1467 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
→ Connaître les caractéristiques du mouvement humaniste : les guerres de religion
→ Maîtriser les caractéristiques du registre polémique

Agrippa D’Aubigné, Les Tragiques, 1616, v. 97 à 130.
- Caractéristiques :
Genre : poésie
Thème : la description allégorique du combat opposant les catholiques et les protestants.
Registre(s) : polémique, tragique
Type de texte : descriptif,narratif
Mouvement littéraire : l’humanisme
L’auteur : grand poète baroque. Commence à écrire en 1577, poème épique géant de 10 000 vers édité seulement en 1616. Livre I « Misères », violent réquisitoire, retrace l’histoire des persécutions subies par les protestants. L’allégorie à pour but d’émouvoir le lecteur et de le convaincre du bon droit des protestants.
( Les caractéristiques du registrepolémique
Rappel : le registre polémique
- Remise en cause d’une thèse : on va donc rappeler les arguments de la thèse adverse afin d’en montrer les faiblesses et les contradictions
- remise en cause personnelle
- implication de l’énonciateur
- utilisation d’images frappantes pour choquer le lecteur.
- utilisation de figures d’insistance : répétition, hyperboles, anaphores, énumérations.
-utilisation de figures d’opposition : antithèse, oxymore
- emploi d’un lexique dévalorisant.
- utilisation d’une ponctuation expressive.

L'engagement d'Agrippa d'Aubigné aux côtés des protestants est sensible, d'une part, dans la façon dont il désigne les combattants, mais aussi dans la façon de décrire leurs agissements :
- Ésaü (les catholiques) est décrit comme jaloux, agressif et violent: «empoigne» (v. 3), « coups / D'ongles, de poings, de pieds» (v. 4-5), « brise» (v. 5), « Fait dégât» (v. 8),« arracher» (v. 9)...
- Jacob (les protestants) est présenté comme moins fort (v. 11), moins hargneux et surtout plus maître de soi (v. 12).
D'Aubigné indique clairement au vers 26 que les protestants défendent une « juste» cause et ont la préférence de la France («elle veut le sauver »).On notera que l'auteur décrit plus longuement Esaü comme pour matérialiser par le nombre de vers la dominance physique des catholiques et provoquer ainsi la pitié du lecteur pour Esaü.

| |Mots péjoratifs |Mots mélioratifs |
|Catholiques|Orgueilleux, voleur, malheureux, dégât | |
|Protestants | |Dompté, |
| ||juste [colère], juste [querelle] |
|Catholiques et Protestants. |Rage, poison, trouble, courroux, malheur, félons | |

- ponctuation expressive tout au long du texte ; implication de l’auteur « je veux peindre » v. 1 ; malédiction finale lancée par la mère.
(Problématique(s) : Que dénonce l’auteur dans ce texte, et comment ? Dans quelle mesure l’auteur prend il parti ?
( PLAN:

I] Un texte engagé pour défendre la cause protestante.
A) Un discours polémique
B) Le recours à une figure biblique

II] Un combat fratricide
A) L’opposition entre les deux frères
B) L’allégorie de la France

II] Un combat fratricide
A) L’opposition entre les deuxfrères
B) L’allégorie de la France
( INTRODUCTION :

1) mise en contexte : Le milieu du XVI° siècle en France et en Europe voit s’affronter deux courants de la religion chrétienne : les protestants et les catholiques. Cette opposition va conduire à des combats entre les deux partis dont témoigne le massacre de la Saint Barthélemy perpétré par les catholiques sur les réformés.
2) Présentation...
tracking img