Pantomime

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4641 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1

Hélène Harmat In Pantomime et théâtre du corps – PUR 2009

Le geste entre défiguration et figure : postérité contemporaine de la pantomime
Si la pantomime comme forme pure ne fait plus guère partie, aujourd’hui, du registre scénique, les thèmes et les techniques propres à ce genre innervent néanmoins la création des dernières décennies. En danse comme en théâtre, bien des démarches sesont inspirées au vingtième siècle des pratiques du mime corporel, parent proche de la pantomime1, ou ont référé explicitement au style pantomimique en le « citant » dans le cadre d’une œuvre. Mais au-delà de tout rapprochement stylistique, on peut repérer dans les pratiques scéniques les plus récentes une postérité de ce langage représentatif bien particulier : la trace et le dépassement desquestions soulevées par la pantomime à propos de la mimésis. Car ce genre, malgré la diversité des formes et des contextes qu’il a pu connaître, cristallise toujours les contradictions propres au jeu représentatif, dans un tiraillement entre transparence et opacité dont il a été question dans les études précédentes, et dont je rappellerai brièvement les contours : la pantomime permet de confronterdirectement l’indicialité brute du corps et une certaine forme d’abstraction ; elle articule une expression débridée de l’inconscient et une structuration extrême du langage gestuel. Le corps du pantomime fin-de-siècle, en particulier, peut simuler l’hystérie tout en produisant une infinie distance vis-à-vis de son jeu, puisque l’acte même d’imiter est mis en abyme par cette outrance. Corps-pantin, agide l’extérieur, il est traversé de forces pulsionnelles ; tantôt objet de tortures, tantôt secoué de désirs, il réactive la conjonction antique entre monstre et monstration. Le geste pantomimique est donc un creuset où se conjuguent et s’abrasent mutuellement l’expression discursive et celle d’une irréductible corporéité. Car le jeu physique du mime fait signe, contrairement au mouvement,puisqu’il désigne
1

Le mime corporel est devenu, notamment grâce à Etienne Decroux, une expression contemporaine à part entière, sans pour autant donner naissance à une catégorie générique, comme c’est le cas de la pantomime. Voir PEZIN, Patrick (dir.). Étienne Decroux, mime corporel: textes, études et témoignages., Paris, L’Entretemps, 2003.

2 toujours un référent. Mais l’expression souventviolente du corps menace toujours la narration, résiste au sens en produisant son propre dynamisme. Aussi le geste semble toujours prêt à produire, plutôt que des phrases, un phrasé (au sens musical), c’est-à-dire à faire naître un pseudo-discours où rythmes et variations d’intensité priment sur les symboles, alors même qu’il s’acharne à reproduire un langage. Dans le théâtre et la danse contemporains,la lignée de cette ambivalence pantomimique ressurgit dans le geste qui se désigne lui-même comme théâtral, articulant figuration et dé-figuration, expressivité spectaculaire et creusement de cette expressivité. Mais nous verrons que ces vacillements identitaires, essentiels dans l’approche contemporaine du personnage, font du corps de l’acteur un lieu modulatoire où s’interpénètrent fiction etréalité de manière beaucoup plus fluide que dans la pantomime. La gestuelle devient une expression liminaire, à la fois narrative et non narrative, induisant un rapport très particulier entre texte et mouvement. C’est dans ce rapport que se dessine un dépassement du conflit fondateur entre silence et langage, corporéité et signification, qui nourrissait la pantomime.

Le personnage entre excès ettransparence Dans un spectacle du Théâtre du Radeau, Cantates2, Fosco Corliano, planté sur le proscenium, déclame un passage de Dante dans une robe dorée d’infante espagnole. Portée sur des vêtements d’homme, la fermeture éclair du dos largement ouverte, ce costume lourd semble avoir fonction de façade. Mêlant pompe et carcan, il souligne l’aspect dramatique et saccadé des gestes qui évoquent...
tracking img