Paolo bettini

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (345 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Paolo Bettini est un coureur cycliste italien né le 1er avril 1974 à Cecina en Toscane, professionnel de 1997 à 2008. Considéré comme l’un des meilleurs spécialistes des classiques durant les années2000, il a notamment remporté Milan-San Remo, deux fois Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie. Il est le seul coureur à avoir remporté trois fois la Coupe du monde, de 2002 à 2004, et aégalement été champion olympique à Athènes en 2004 et deux fois champion du monde en 2006 et 2007.

Commençant sa carrière comme équipier de Michele Bartoli, un des principaux spécialistes des classiques dela fin des années 1990, il profite de la blessure de ce dernier, en 2000, pour remporter une première fois la doyenne des classiques, Liège-Bastogne-Liège. À partir de cette période, les relationsentre l’élève et le maître s’enveniment, et leur rivalité culmine à la fin de la saison 2001, lorsque Bartoli refuse de servir Bettini lors des championnats du monde et quitte l’équipe Mapei.

Aucours des trois années suivantes, Bettini s’affirme comme le meilleur coureur de classiques au monde, remportant notamment une nouvelle fois Liège-Bastogne-Liège, puis Milan-San Remo. Il gagne les troisdernières éditions de la Coupe du monde, et devient en 2003 le seul coureur à en avoir remporté trois manches la même année. En 2004, il remporte le titre de champion olympique.

À partir de 2005,Bettini, plus souvent blessé, bénéficiant d’un moindre soutien de son équipe Quick Step dévouée à Tom Boonen, obtient des résultats moins réguliers, mais s’illustre par des exploits ponctuels et parfoisspectaculaires, notamment en fin de saison. En trois ans, il remporte ainsi deux fois le championnat du monde et deux fois le Tour de Lombardie, avant d’annoncer sa retraite en 2008, à l’occasion deschampionnats du monde. Parmi les courses d’un jour majeures, ne manquent à son palmarès que les deux principales classiques flandriennes, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, auquel il n’a...
tracking img