Paradis fiscaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1079 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les paradis fiscaux
La France est un pays endetté de plus de 1000 milliards d’euros, soit une dette de 18 000€ par habitant. Tous les ans en France, 50 milliards d’euros disparaissent de notre pays pour se retrouver dans des paradis fiscaux. Dans le monde entier, des milliers de milliards de dollars disparaissent vers ces paradis fiscaux. Un paradis fiscal est un territoire à fiscalité trèsbasse comparé aux impositions réalisées dans la plupart des pays développés. Il s’agit par exemple d’exonération d’impôts pour les particuliers étrangers ou les entreprises. Cela attire de nombreux entrepreneurs, investisseurs et capitaux. Aujourd’hui on trouve entre 70 et 80 paradis fiscaux dans le monde, tels que Jersey, les Bahamas, Monaco, la Suisse… Il n’y en avait que 5 en 1960. Actuellementles fortunes des particuliers basées dans ces paradis fiscaux atteint 11 000 milliards de dollars, et on ne compte pas l’argent placé par les entreprises.
Quelles sont les conséquences des paradis fiscaux sur l’économie mondiale ?
A travers l’étude de la vidéo Paradis fiscaux, la grande évasion, réalisée par Frédéric Brunnquell, nous allons analyser les différents éléments inhérents desconséquences de l’existence des paradis fiscaux dans notre société.


Du fait de leur taux de fiscalité très bas, les paradis fiscaux attirent de nombreux investisseurs. La plupart des grandes entreprises et les grands fortunés de ce monde utilisent ce système de fiscalité-facilité. En plaçant leur argent dans ces territoires, ils payent peu ou pas d’impôts et conservent donc la totalité de leursfortunes.
Pour une société, c’est un moyen très efficace de gagner de l’argent. En effet, une entreprise va acheter des produits ou des services à faible prix, pour ensuite les revendre à une filiale (société offshore, basée dans un paradis fiscal) qui à son tour va revendre les produits ou services dans les pays développés à un prix beaucoup plus élevé. Elle va ensuite déclarer les bénéfices quesa filiale aura fait. La transition de "vente" à la société écran ne va pas être déclarée. Les sociétés font donc d’immenses bénéfices au détriment de l’économie mondiale.
Entre autre chose, Frédéric Brunnquell nous montre comment il est simple de créer une société offshore, c’est-à-dire une firme qui sera l’intermédiaire d’une entreprise pour les transactions internationales, via les paradisfiscaux. Cela peut être fait avec une simple carte de crédit et pour moins de 1500 €.
En ce qui concerne les particuliers, en ne payant pas les impôts les incombant dans leurs pays respectifs, ils vont déséquilibrer le système d’imposition mis en place par les gouvernements. Les autres citoyens sont alors contraints à payer plus d’impôts.
Dans son reportage, Frédéric Brunnquell, se rend dansplusieurs paradis fiscaux, on constate alors les retombées que ce statut particulier engendre pour le territoire et sa population.
Dans un lieu comme Jersey, 650 milliards d’euros échappent aux taxes tous les ans, cela représente 2 fois le budget annuel de la France. Jersey est le premier exportateur de bananes dans le monde, or il n’y pousse pas un seul bananier. Le territoire est envahi par lesbanques et les cabinets d’avocats qui attirent les fortunes des autres pays.
Cette politique du secret bancaire, ce sont les suisses qui l'ont innové. Les britanniques ont suivi et ont créer des paradis fiscaux, à Jersey donc, mais aussi aux Bahamas, aux Bermudes, entre autres dans les années 1940... Si la population autoctone est faible à Jersey, elle ne l'est pas aux Bahamas ni aux Bermudes,et cette politique les mènent à la pauvreté et à la précarité. . Les exonérations d'impôts attirent les capitaux et les entrepreneurs, mais appauvrissent le pays paradoxalement. Les impôts que ne payent pas les entreprises venu faire des profits sur ces îles, servent en principe à bâtir une société civilisée, à construire des écoles bien équipées, des transports en communs, une police efficace,...
tracking img