Paragraphe sur la duplicité de tartuffe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (285 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Tout d’abord, la pièce de théâtre « Le Tartuffe » écrite par Molière démontre la duplicité des faux dévots pour obtenir ce qu’ils veulent. Cela peut s’observer enpremier lieu par le champ lexical de la tentation charnelle que Tartuffe éprouve envers Elmire : « ardente amour, ardeur secrète et passion ». Les mots du champlexical sont liés à la tentation charnelle parce que le mot « ardente amour » veut expliquer le grand sentiment intense que Tartuffe éprouve, il veut aussi exprimerque son amour est fort et surtout passionné. Le mot « passion » explique le sentiment irrésistible que quelqu’un éprouve envers une autre personne. Le deuxièmemot « passion » est aussi lié avec mon axe d’analyse, car Tartuffe désire Elmire. Mon premier procédé est : « Ah ! pour être dévot, je n’en suis pas moins homme »(v. 966). Ce procédé est une antithèse, car il y a deux expressions qui s’opposent fortement. Mon premier procédé a un lien avec mon axe d’analyse parce que Tartuffeexplique dans ce vers qu’il peut être un dévot et qu’il peut être à la fois un homme qui a la capacité de sentir des sentiments envers une autre personne. Undeuxième procédé la métaphore : « Je sais qu’un tel discours de moi paraît étrange, mais madame après tout je ne suis pas un ange » (v. 969-970). C’est une métaphore,car on observe deux éléments sans utiliser la comparaison. On peut remarquer que Tartuffe dit à Elmire qu’être un serviteur de Dieu ne l’empêche pas de direplusieurs choses. Bref, le champ lexical de la tentation charnelle et les deux procédés l’antithèse et la métaphore permettent de montrer la duplicité de Tartuffe.