Paris sous haussmann, les batiments publics

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2231 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 octobre 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Paris, les bâtiments publics.

Projet fait par : Nour ABI SALEH, Youssef YAMMINE ainsi que Jane BOUDAHER.

Sommaire

1) Introduction p.3
2) Mairie du 1er arrondissement p.3 et 4
3) Cathédrale Notre Dame de Paris p.4 à 9 :
a) La façade
b) La flèche
c) Les portails
d) Les vitraux
e) Les peintures
f) Les statuaires
g) Le trésor
h) Le mobilier
4)Vocabulaire p.9 à 10
5) Conclusion p.10
6) Nos ressources p.11

Introduction
Jusqu’au début du 19ème siècle, Paris est encore considéré comme une ville médiévale, avec ses rues étroites et ses maisons insalubres. Mais suite à la révolution industrielle, elle connaît un projet de reconstruction, d’urbanisation et de rénovation lancé par Haussmann, le préfet de la Seine sous le secondempire, intitulé : « Paris agrandit, Paris embellit, Paris assainit ». Ces travaux constituaient à la destruction des anciens quartiers de la ville, à percer de nouvelles rues et à construire des bâtiments où des matériaux nouveaux sont utilisés. Nous allons vous présenter certains de ces bâtiments publics en nous appuyant surtout sur leur histoire et leur architecture.
I. Mairie du 1erarrondissement, une mairie de style Renaissance

La mairie du 1er arrondissement rappelle par sa silhouette l’église de Saint-Germain l’Auxerrois. Et c’est grâce à l’aide de l’architecte Jacques Hittorff qu’en 1860, le 1er arrondissement eut la chance de pouvoir disposer d’une mairie toute neuve.
Hittorff utilisa pour sa construction un style architectural classique inspiré de la Renaissance avec lescolonnes, les balustrades, les frontons et les entourages de fenêtres richement ornées en haut relief, tant sur les façades extérieures que sur celles de la cour d’honneur.
L'exécution fut particulièrement soignée.
Le porche était le même que celui de l’église avec ses arches de hauteurs inégales.
Et au premier étage, entre les tourelles, fut placée une grande rosace.
Hittorff associa colonnesioniques et balustrades de style flamboyant avec des arabesques qui ornent les fenêtres et les frontons dans un style très fleuri. Des sculptures furent aussi ajoutées pour couronner le tout, l’une symbolisant la Bienfaisance, l’autre la Justice et la dernière la Loi.
Cette mairie comporte un porche, un beffroi, une cour polygonale et une salle de mariage.

II. Cathédrale Notre-Dame deParis

En 1844, le gouvernement du roi Louis-Philippe 1er décrète la restauration de la cathédrale de Paris et la construction d’une sacristie. Le chantier de restauration est confié à deux architectes : Eugène Viollet-le-Duc et Jean-Baptiste Lassus. En 1857, la mort de Lassus laisse Viollet-le-Duc, seul maitre d’œuvre. C’est ainsi que débute cette grande campagne de restauration.

1. Lafaçade : Cette façade se présente comme une masse imposante, simple et harmonieuse dont la force et la sobre grandeur repose sur un jeu de lignes verticales et horizontales. On remarque de nombreuses statues décorant la façade et qui représentes les 28 rois de Juda. Cependant, plus-tard, ces statues vont être considérées comme des représentations des rois de France ce qui va mener aux troublesmoments de la Révolution, à leur destruction. En 1843, quand les architectes Viollet-Le-Duc et Lassus reçoivent le chantier de Notre-Dame, il ne demeure aucune de ces statues. Viollet-Le-Duc décide, avec l’aide de l’atelier de Geoffroi-Dechaume, de restituer les statues que nous voyons aujourd’hui.

2. La flèche : La flèche fut construite après que la précédente fut démontée. La flèche domine lesstatues de cuivre vert des douze apôtres avec les symboles des quatre évangélistes. Enfin, un coq a été placé au sommet de la flèche. Il constitue un véritable « paratonnerre spirituel » protégeant tous ceux et toutes celles qui œuvrent pour la louange de Dieu, à l‘intérieur de la cathédrale.

3. Les portails : Il existe 4 portails dans cette cathédrale :

* Le portail de la Vierge...
tracking img