Parlement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1807 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Zemouri Miriam 1X46C

LA MALTRAITANCE et douce violence

Table des matiéres

introduction
Qu’est ce que la maltraitance ?
Qu'est que la douce violence?
Les différentes formes de maltraitance :
Quelles peuvent être les conséquences de la maltraitance sur les enfants?
Quelques exemples de Christine Schuhl
Exemplede douce violence
Quelles sont les conséquences de la douce violence?
Qu’est-ce qu’un bébé épanoui ?
Comment repérer un enfant qui ne va pas bien ?
bibliographie:

introduction
La maltraitance à enfant n'est pas un phénomène récent, même si c'est aujourd'hui que l'on en parle le plus. C'est la prise de conscience de ce problème, le déliement des langues, la médiatisation de certainesaffaires et l'élaboration de textes législatifs (convention des droits de l'enfant par exemple) qui ont transformé notre perception de cette forme de violence à enfant.
Qu’est ce que la maltraitance ?
«Est maltraitant tout comportement et/ou attitude qui ne tient pas compte de la satisfaction des besoins d’un enfant et constitue par le fait même une entrave importante à son épanouissement. Uneattitude ou un comportement maltraitant peut être intentionnel ou le résultat de la négligence, ou des défaillances sociales. » (O.N.E, temps d’arrêt lecture : l’aide aux enfants victimes de maltraitances, p.19)
Qu'est que la douce violence?
Des gestes maladroits et incongrus, des jugements de valeurs, des paroles blessantes, des a priori, sont autant de moments brefs et fréquents qui mettentl’enfant en «situation d’insécurité affective ». Bien que l’adulte n’agisse pas dans l’intention de nuire à l’enfant néanmoins ce dernier subit ces actes irréfléchis et inadéquats comme une « douce violence ».
Les différentes formes de maltraitance :
Nous pouvons dire qu’il y a plusieurs sortes de maltraitances. En voici quelques unes :
• Maltraitances sexuelles : La maltraitance sexuelle à l’égardd’enfant est définie comme la participation d’un enfant ou d’un adolescent mineur à des activités sexuelles qu’il n’est pas en mesure de comprendre, qui sont inappropriées à son âge, qu’il subit sous contrainte par violence ou par séduction.
• Maltraitances physiques : Il s’agit de tout traumatisme physique non accidentel infligé aux enfants comme les coups, le syndrome du bébé secoué, les morsures,les brûlures, …
• Négligences : La négligence renvoie à une situation de carences qui risquent de compromettre le développement de l’enfant. La négligence peut se présenter sous différentes formes : l’alimentation, l’habillement, l’hygiène, l’éducation, les soins médicaux.
• Maltraitances morales : Ce type de maltraitance se présente sous forme de rejet de l’enfant, de menaces, de chantageaffectif, d’humiliation, de critiques et d’absence d’attention.
• Maltraitance institutionnelle : Certaines dispositions légales, certains fonctionnements institutionnels ainsi que certaines pratiques censées apporter aide et protection à l’enfant peuvent devenir maltraitantes lorsqu’elles ne respectent pas le rythme, les besoins et les droits de l’enfant et de sa famille. « L’enfant maltraité peutdevenir maltraitant »
Quelles peuvent être les conséquences de la maltraitance sur les enfants?
• Difficultés de concentration (école, travail scolaire, etc.)
• Isolement (refus de communication)
• Toxicomanie et alcoolisme (chez les adolescents)
Quelques exemples de Christine Schuhl
Christine Schuhl donne dans son livre une longue liste établie par des professionnels de ce qu’ils pensent êtredes douces violences. Je donnerais donc simplement des exemples appliqués à chaque moment de la journée, puisque dans un second paragraphe je parlerais des pratiques que j’ai moi-même pu observer sur le terrain :
Autour de l’accueil : ne pas dire bonjour et ne pas sourire
Le jeu : proposer trop d’activités à la fois
Le repas : mettre l’enfant au lit s’il ne veut pas manger
Le soin :...
tracking img