Paroles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1075 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaires

La conception du texte libre (TL), chez Freinet, pourrait rappeler celle que Daniel Pennac a développée à propos de la lecture dans "Comme un roman". En gros : On lit ce qu'on veut, comme on veut, quand on veut, et au besoin on ne lit rien. Ne pas caricaturer quand même cette position, car j'ai le sentiment que les élèves de Pennac ne devaient pas conserver longtemps leur phobiede la lecture.
La conception du TL chez Freinet, me semble-t-il, est similaire : aucune obligation, certes, mais un "savoir faire en sorte que" tous les élèves écrivent. Bien, et beaucoup. Le bonhomme avait plus d'un tour dans son sac, qui valaient bien des règlements officiels.

Nous avons pris des libertés en pédagogie de maîtrise à effet vicariant(PMEV) avec cette position sur la forme plusque sur le fond. Pour trois raisons :
1) Une raison pratique : notre contexte était particulier, avec des enfants qui redoutaient parfois l'école et étaient issus d'une culture ne connaissant pas l'écrit.
2) Une raison théorique : Feuerstein avait mis en garde les pédagogies généreuses contre un risque de dérive "passive et acceptante". La pédagogie FREINET est une pédagogie généreuse, maisnéanmoins volontariste : le risque de dérive est infime, mais prévenir vaut mieux que guérir dans un pays ou Piaget, avec sa conception des stades, a parfois favorisé le développent d'attitudes attentistes.
3) Une autre raison théorique : nous voulions prendre en compte l'apprentissage vicariant, que Freinet n'avait jamais cité (le concept a été défini très récemment bien que le phénomène soit aussivieux que l'intelligence), mais
autour duquel il avait sans doute tourné. L'un des premiers méfaits de la scolastique, au sens où Freinet l'entendait et selon ma vision personnelle du problème, est d'avoir dénaturé les formes ancestrales de l'apprentissage, c'est à dire l'apprentissage vicariant, dont la transposition en contexte scolaire faisait il est vrai problème.

Pour toutes ces raisons,nous avons rendu le TL obligatoire et quotidien, mais en douceur et pour refuser le pessimiste déterminisme ambiant.
Nous entrons donc en classe pour prendre la plume et écrire ce qu'on veut et comme on veut, et au besoin rien du tout, ceci pour préciser qu'on ne trahit pas Freinet complètement. Et comme ce n'est pas facile, on lit, après vingt minutes environ, ce qu'on a écrit. Cela écarte lesupplice de la feuille blanche, donne des idées à ceux qui n'en ont pas, ça montre qu'écrire n'est pas au fond si difficile, mais qu'il faut quand même s'entraîner souvent à ce petit exercice....

Parfois, ces textes seront édités sur le journal scolaire. Toujours, ils permettent à l'enfant de se poser, d'être reconnu comme élève à part entière, et plus encore comme une personne à part entière, cequi est important ici ou la tribu, la famille au sens large, a plus d'importance que la famille restreinte (papa, maman, les enfants) et que l'individu, où l'enfant n'a pas le droit de parler devant les adultes. Description un peu simplifiée d'une situation
culturelle qu'il ne faudrait pas pour autant caricaturer : le sens de la solidarité, par exemple, y est exceptionnel.

Je crois que cetteconception un peu particulière du TL n'est pas totalement iconoclaste, et qu'elle peut servir éventuellement dans les classes hexagonales. Les progrès en écriture sont rapides car :
1) on a sans arrêt dans les oreilles les trouvailles des pairs,
2) les jugements de valeur intempestifs sont exclus.
Michel MONOT
J'aurai besoin d'un petit coup de main, de quelques conseils concernant la mise enplace de ma 1/2 heure de texte libre chaque lundi matin.
D'après vous est-ce suffisant?
Quels sont les petits jeux, les exercices, le soutien que je peux apporter aux enfants afin, dans un premier temps de ne pas développer le syndrôme de la feuille blanche?

- Accepter que le texte comportant 3 mots a la même valeur que le super poème de 3 pages.
- Instaurer un cahier de textes libres......
tracking img