Parrticipation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2519 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1. PRESENTATION DE LA STRUCTURE : LE C.A.R
Le Centre d’Aide à la Réinsertion est un établissement médico-social crée en mars 1997, géré par l’Association Guadeloupéenne pour l’Insertion Sociale (A.G.I.S). Sa capacité d’accueil est de 76 filles uniquement, âgées de 8 à 21 ans, issues de milieux connaissant des difficultés sociales et affectives. Le C.A.R est composé de :
* 2 M.E.C.S (Maisond’enfants à caractères spéciaux) dont l’une est située à Goyave et l’autre à Sainte-Anne (l’unité où j’effectue mon stage) avec l’U.F.A (Unité de Formation Adaptée) intégré sur le site
* Le S.A.R (Service d’Aide à la Réinsertion) situé à Petit-Bourg
* Le SERCOG (Service Commun de Gestion) au siège de Petit-Bourg
1) La MECS

Mission de laMECS :
* Préparation au mieux de la jeune à une distanciation avec l’environnement défaillant afin de favoriser son développement social, familial et affectif
* Mise en place de nouveaux repères et valeurs
* Permettre l’émergence progressive d’un projet individualisé
* Faire du soutien psychologique, éducatif et scolaire
* Favoriser l’instauration de nouveaux liens avec lafamille

2) Le SAR
Mission du SAR
Le SAR (Service d’Aide à la Réinsertion), accueil des jeunes filles âgées de 16 à 21 ans.
La prise en charge au sein du SAR est axée sur les notions d’autonomie et de responsabilité. L’accent est mis sur la question du projet professionnel et plus généralement sur un projet de vie.
Texte de référence :
* Article 43 à 46 du Code de l’action sociale etdes familles et suivant du Code civil relative à la protection de l’enfance (ASE)
* L’ordonnance du 2 février 1945 relative à l’enfance délinquante (PJJ)
* Loi rénovant l’action sociale et médicosociale du 2 janvier 2002
* Loi de réforme du 5 mars 2007 relative à la protection de l’enfance et de la prévention de l’enfance en dangerFinancement :
* Le Conseil Général et l’Etat

2. Introduction
Ce premier stage à responsabilité éducative, effectué du 27 Septembre 2010 au 24 Décembre 2010, au C.A.R (Centre d’Aide à la Réinsertion), est une occasion pour moi de m’inscrire dans une démarche de construction d’identité professionnelle en tant que moniteur-éducateur.
Mes objectifs durant ces 9 semaines de stages,consistent à :
* Découvrir le champ de l’inadaptation sociale à travers le CAR-Mecs de Sainte-Anne, afin de connaître les modalités de placement et d’accompagnement de ces jeunes filles.
* M’impliquer dans l’accompagnement des jeunes filles et dans le fonctionnement de l’équipe pluri-professionnelle.
* M’engager dans une posture professionnelle et éthique par « la participation à lamise en œuvre du projet éducatif » prévu dans le cadre de la formation.
A partir d’une problématique repérée à savoir : comment inculquer à ces jeunes en difficultés psychosociales des repères socio-éducatifs visant à une amélioration de leur relation et à une meilleure intégration sociale d’une manière plus large ? Il me semble intéressant, important de porter une hypothèse de réponse en proposantune activité photo sur tee-shirts dont le thème : « Une autre façon de se voir et d’être vue…On dòt lyannaj ! »
Dans un premier temps, je présenterai la Mecs de Sainte-Anne, l’une des unités éducatives du Centre d’Aide à la Réinsertion. Ensuite j’aborderai la mise en œuvre du projet éducatif pour terminer par mon implication dans ce stage.

3. PRÉSENTATION DE L’UNITÉ ÉDUCATIVE : La MECSde Sainte-Anne :
* Capacité d’accueil : 13 filles âgées de 13 à 16 ans
* L’équipe pluri-professionnelle : 1 chef de service éducatif, 1 psychologue, 4 éducateurs spécialisés, 1éducateur scolaire, 1 éducatrice technique, 1 maîtresse de maison et 2 surveillantes de nuit
* Problématique des filles : troubles du comportement, agression sexuelle, maltraitance, en voie de...
tracking img