Pas madagascar

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4067 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

TRAVAIL DE SESSION

POL4131
Session hiver 2009

Baccalauréat en Économie International

1er juin 2009

7. Le développement par l’endettement et la coopération internationale

Les PAS du FMI et de la banque mondiale et récente croisade contre la pauvreté.

Les PAS sont ils une solution efficace au développement des pays pauvres tel que Madagascar ?Introduction

La fin de la seconde guerre mondiale marque un tournant important dans l’histoire des relations internationales. Après l’échec de la SDN (Société Des Nation) de 1919, le désire de solidarité internationale en est devenus plus solide. Des accords on été signé afin d’aider les pays sinistré qui sont pour la plupart des pays d’Europe. Ainsi les accords de brettons Wood signé le 22 juin1944 aux états unis ont donné naissance a deux organismes : la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire Internationale. Ceci avait pour mission d’aider au financement de la reconstruction économique des pays ravagé par la guerre. Aujourd’hui ce sont les pays pauvres qui bénéficie de l’aide de ces organismes, leurs mission principale sont : d’accorder des prêts aux pays en difficulté financière, deconseiller les États membres quant à leur politique économique, d’apporter une assistance technique et des offres de formation aux États membres dans le besoin, la réduction de la pauvreté, le financement de la construction d’infrastructure. La Banque Mondiale prête environ chaque année 25 à 30 milliard de dollars, elle est le chef de file des bailleurs de fond. Très vite elle s’est forgé uneréputation d’organisme économique fiable par la qualité technique indiscutable. A l’origine le nombre de pays pauvres aidé était de 50 en 1950, aujourd’hui ils sont 181. Presque 10 000 personnes y travail. En 2008, 45 États sont donateurs alors que 80 États peuvent emprunter des fonds à l’Association Internationale de Développement (AID). Madagascar fait partis de ces nombreux pays en voix dedéveloppement bénéficiant de l’aide internationale, classé 146ème sur 177 pays selon l’IDH en 2006. Cet île pourtant pleine de ressource est encore aujourd’hui très pauvres. Ancienne colonie française le processus d’indépendance ne s’est pas dérouler sans problème. De sanglante répression dans les années 1950, ont fait de nombreux morts. C est le 26 juin 1960 que l’indépendance est obtenue, et la même annéele premier président est élu. Cependant le pouvoir est en prise par des coup d’état militaire ou révolutionnaire, jusqu’en 1975, ou le président Didier Ratsiraka instaura la deuxième république et applique une politique socialiste. Il s’aligne avec le bloc soviétique et milite pour le mouvement des non-aligné. Cependant des mouvements d’opposition obligent le président de démissionner. Unenouvelle constitution est adoptée en 1992 par Albert zafy. Enfin la crise des élections de 2002, a paralyse le pays pendant une longue période. Le maire de la capitale Marc Ravalomanana s’est auto proclamé président. La crise se terminera seulement l’année d’après lorsque les pays occidentaux comme les états uni, la France et l’union africaine on soutenu la victoire de Ravalomanana. Madagascar est denouveau remarquer pour son instabilité politique. Le maire de Tananarive andry rajoelina a lui aussi fait un coup d’état, mais il n’a cependant pas l’approbation de la scène internationale et subit déjà les conséquence. Nous verrons donc comment l’intervention de la coopération international, a travers les PAS, a permis a Madagascar de mettre en place son model de développement (I) et quel sont lesrésultats et conséquence de ces ajustements structurel (II)

I) Description des PAS et mise en œuvre

a) Définition

La première chose à comprendre est comment les pays pauvres ont pu autant se laisser aller dans l’endettement. Plusieurs acteurs sont mis en cause aussi bien les pays riche que pauvre, ainsi que les institutions international. La crise de la dette est le début d’un...
tracking img