Pas un mot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4240 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES ------------------DIRECTION GENERALE DE L’ECONOMIE -------------------DIRECTION DE LA CONJONCTURE ET DE LA PREVISION ECONOMIQUES -------------------

REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE Union–Discipline–Travail ----------------

EVOLUTION DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE ET FINANCIERE A FIN MARS 2009

2

SYNTHESE : EVOLUTION DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE ETFINANCIERE A FIN MARS 20091
L’environnement économique international, au premier trimestre 2009, est caractérisé par un marché financier toujours instable et par le repli de l’activité économique. Cette contraction de l’activité s’est accompagnée d’une baisse des tensions inflationnistes liée au recul des cours des matières premières. Ainsi, à fin février 2009, l’inflation sur 12 mois dans les paysavancés et dans la zone euro s’est située respectivement à 1% et 1,2%. Avec le reflux du commerce mondial et la dégradation de l’environnement des affaires, un repli de 1,7% de l’activité des pays avancés est attendu au premier trimestre 2009. Pour l’année 2009, les projections laissent entrevoir une diminution de 1,3% de l’activité mondiale. L’évolution de l’économie nationale reste marquée parles avancées notables enregistrées dans le processus de sortie de crise et par le rétablissement des relations harmonieuses avec les partenaires au développement. Dans le secteur agricole traditionnel, le cacao, le café et le caoutchouc affichent une hausse de production à fin mars 2009 tandis que les autres spéculations ressortent en baisse par rapport à la même période de l’année précédente. Laproduction de cacao augmente de 23,6% en glissement annuel, grâce au rattrapage de la production après la faible performance enregistrée au démarrage de la campagne 2008/2009. Les productions cumulées de café et de caoutchouc progressent respectivement de 46,6% et 7,5%. Concernant la noix de cajou, l’ananas et la banane, leurs productions au premier trimestre 2009 sont en recul respectivement de28,3%, 13,4% et 3,4% par rapport aux niveaux de production d’il y a un an. La chute de la production de l’anacarde s’explique par le désintérêt des paysans en raison des problèmes d’organisation et des bas niveaux des prix d’achat bord champ. Quant à l’ananas et à la banane, leur repli provient de l’absence d’investissement et de leur manque de compétitivité face aux produits latino-américains. Dansle domaine minier, la production de pétrole brut à fin mars 2009, connaît une hausse de 3,1% en glissement annuel alors que celle du gaz s’inscrit en retrait de 1,2%. Concernant l’exploitation aurifère, elle affiche une production trimestrielle de 1 431 tonnes contre 312 tonnes réalisées au premier trimestre 2008. Cette progression s’explique par l’entrée en exploitation de nouveaux gisements etpar la réalisation de nouveaux investissements dans le secteur. L’indice de la production manufacturière s’est établi en moyenne à 115 à fin février 2009, en hausse de 1,9% par rapport aux deux premiers mois de l’année 2008. Cette évolution est imputable au redressement de la branche « chimie » (+2,4%) et à la bonne tenue des « lndustries agro-alimentaires » (+19,1%) qui représentent à ellesseules 37,8% de l’activité industrielle. La branche chimie bénéficie de la relance de la production de produits pétroliers de la SIR. Cette croissance de l’activité manufacturière est confirmée par la consommation de l’électricité haute et moyenne tension qui progresse de 6,7% au cours de la période.

1

Sur la base des données disponibles à date.

3

Au niveau des énergies commerciales, grâceaux bonnes performances enregistrées par la production, les ventes intérieures et les exportations, le secteur des produits pétroliers poursuit son dynamisme, en rapport avec le redressement de la marge de raffinerie du fait de la baisse des cours du pétrole. A l’inverse, le secteur électrique connaît une baisse de l’offre causée par le repli de la production de gaz et s’avère insuffisante pour...
tracking img