Pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (460 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans ce passage extrait de la Préface du Traité du Vide, Pascal établit un parallèle entre la succession des générations à l’échelle de l’humanité et la succession des âges chez un seul homme: aussi,les hommes des temps anciens sont-ils encore des enfants du point de vue de l’humanité, et les hommes d’aujourd’hui, des adultes.
L’homme « n’est produit que pour l’infinité. Il est dans l’ignoranceau premier âge de sa vie ; mais il s’instruit sans cesse dans son progrès : car il tire avantage non seulement de sa propre expérience, mais encore de celle de ses prédécesseurs, parce qu’il gardetoujours dans sa mémoire les connaissances qu’il s’est une fois acquises, et que celles des anciens lui sont toujours présentes dans les livres qu’ils en ont laissés. Et comme il conserve cesconnaissances, il peut aussi les augmenter facilement ; de sorte que les hommes sont aujourd’hui en quelque sorte dans le même état où se trouveraient ces anciens philosophes, s’ils pouvaient avoir vieillijusqu’à présent, en ajoutant aux connaissances qu’ils avaient celles que leurs études auraient pu leur acquérir à la faveur de tant de siècles. »
Dans ce passage, Pascal souligne le caractère continu etcumulatif du progrès: les hommes se transmettent leur savoir de génération en génération, de sorte que les hommes d’aujourd’hui sont « plus vieux », c’est-à-dire plus sages, que les hommes del’Antiquité. Nous sommes comme si d’ « anciens philosophes » qui auraient vécu plusieurs siècles.
« De là vient que, par une prérogative particulière, non seulement chacun des hommes s’avance de jour en jourdans les sciences, mais que tous les hommes ensemble y font un continuel progrès à mesure que l’univers vieillit, parce que la même chose arrive dans la succession des hommes que dans les âgesdifférents d’un particulier. De sorte que toute la suite des hommes, pendant le cours de tous les siècles, doit être considérée comme un même homme qui subsiste toujours et qui apprend continuellement…  »...
tracking img