Pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1382 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Peut-on dans un premier temps, dire que la vérité existe, qu’elle est identifiable, figée et définitive ? Comment la définir, la percevoir, est-elle identique pour chacun de nous ?Pascal ici emploie 7 fois le mot cœur. Lorsqu’il l’évoque ne parle-t-il pas des vertus de l’âme, de la conscience qui elle est dite à trois étages :- l’inconscient, - le conscient, - le subconscient (cf. CG. Jung).Quandil parle de la raison, c’est de la mécanique froide de l’intellect dont il s’agit.Alors comme tout est/serait nombre dans l’univers (cf affirmation pythagoricienne), nous pouvons tout classer, analyser, démultiplier à l’infini…C’est le raisonnement qui fait la différence entre l’animal et l’homme qui se voit et se pense supérieur à la famille vivante qui le précédait.La raison pourtant nous aéloignés du ressenti, cet instinct qui alerte, préserve, sauve, né d’une subtilité évidente avec l’éther qui nous entoure. L’analyse, elle, ralentit, voire rejette cette disposition à savoir que l’on sait.Nous sommes cependant constitués de chair/matériel et d’éther/psychisme/esprit ; mais l’homme a rejeté au loin la notion de « Dieu/créateur/démiurge/horloger –etc » en raison des Eglises, qui ellesne sont que des structures sociales humaines, hiérarchisées, avec tous les défauts dont l’humain peut être capable.La religion, religare, cela signifie, lien entre la terre et le ciel , ça ne signifie pas Eglise. C’est hélas cet amalgame et ce non discernement qui fomentent toujours et constamment les guerres individuelles et collectives. La Laïcité sous prétexte de vouloir sortir de la communautécivique, la notion du religieux continue et réinvente d’autres luttes. Les sociétés humaines (Eglises ou temples en l’occurrence), font du tort à la notion et à la perception d’être autre chose que de la matière périssable, sans but, sans finalité métaphysique.Pascal dit qu’on ne saurait donner la Foi à celui qui n’en a pas, ou plus, mais qu’un jour, quoiqu’il en soit Dieu (ou cetteinstance/sbustance/abstraction) lui sera révélée.- Le cœur = Ame/émotions/sentiments/partage/vertus ;- La raison = intellect/froideur/analyse/distance….------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Commentaire :Le coeur et la raison, deux instances distinctes, disjointes, concurrentes, parfois complémentaires, parfois antagonistes.Ergoteuse, quémandeuse, procédurière, ]a raison éprouve son impuissance aux choses de la vie; entre la veille et le songe, elle ne saurait trancher; elle ne décide davantage des choses de l'amour: « On ne prouve pas qu'on doit être aimé en exposant d'ordre les causes de l'amour; cela serait ridicule» (283/298). Du beau non plus, elle ne saurait discourir.De cette impuissance à prouver en tant dedomaines vitaux, on ne saurait induire une incertitude générale de nos connaissances, comme le font les pyrrhoniens, mais plutôt l'urgence de déplacer la certitude d'une raison faible, par elle-même incertaine, à un sentiment vigoureux, que Pascal, s'inspirant d'une tradition biblique, patristique et spirituelle, impute au « coeur ». Expression de notre être au monde, le coeur est la faculté desprincipes: c'est par lui que nous sommes à l'espace et au temps, au nombre et au mouvement, par lui aussi que nous sommes à Dieu, ressentant immédiatement, outre les quatre dimensions de l'existence, cette dépendance qui nous assure et qui nous fonde. Dès lors, le concours entre les deux facultés ne manque pas d'apparaître: toujours le coeur subvient au défaut du discours, pour combler ses lacunes,lorsque l'induction hésite, et surtout pour fournir ses prémisses à la déduction.Faible en dehors de son ordre, la raison devient forte, quand elle peut suspendre ses chaînes d'arguments aux données immédiates du sentiment. « Humilier la raison» n'est donc ni pyrrhonisme, ni surtout misologie ; cette attitude procède de la volonté d'en bien user, sachant qu'elle se perd à ne pas savoir se soumettre...
tracking img