Pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7079 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Séquance 2 Littérature et débat des idées

Pascal Les Pensées

Scéance 1 Introduction

I- Blaise Pascal (1623-1663):

Mort à 39 ans mais vie fulgurente, brillante. C’est un enfant prodige: après la mort de sa mère, tte ( ≠ la famille s’instale à Paris. Père très intéréssé par les sciences, fréquante bcp de scientiphique, et Pascal reçoit dès son enfance une formationintellectuelle trés poussée et complète, meme s’il est surtout scientiphique, il s’interresse aux lettres, à la philo, écrit dès 11 ans des manuels de physique et de géométrie, drée à 16 ans l’ancêtre de la machine à calculer… Mais il a aussi une vie sociale bien remplie (fréquante les salons, les milieux de la cour, les milieux libertins…)
(( = libres penseurs qui rejètent les dogmes de lareligion, les privilèges sociaux et pô, qui veulent une vie simple faite de plaisirs.

Pascal correspond tt à fait à l’idéal de l’honnête homme (idéal de comportement au 17th siècle: idée qu’il faut avoir une conversation agréable, sans metre mal à l’aise ses interlocuteurs, ne pas esseyer de paraitre ce que l’on n’est pas…
Mais santé trés fragile qui imite parfois ses capcités à travailler ou à allerdans le monde.

Révélation Religieuse (( 23ans)
2 évènements déclancheurs:
- Accident de son père ( père soigné par 2 hommes venus de l’Abbey de Port-Royal (2 Jansénistes) avec lesquelsP discute bcp. Il est trés intéréssé par leurs idées et commence à accorder bcp d’importance à la religion.
- La “Nuit de Feu”: nuit d’extase mystique, la révélation religieuse qu’il consigne par écritdans un “Mémorial”(cf photocopie) qu’il garde sur lui jusqu’à sa mort.(( fréquantes retraites à l’Abbeye Port-R intervention dans la querelle des Jésuites et des Jansénistes (avec Les Lettres à un provinial), puis, qd sa nièce est miraculeusement guérie aprés avoir touché une relique religieuse de P-R, il décide d’écrire Les Pensées

- Les Pensées: Pascal veut réduger une Apologie de lareligion chrétienne, cad un ouvrage destiné à demontrer lebien fondé de la religion chrétienne et à prouver l’existance de dieu. Mais santé déclinante, Pascal ne peut écrire que des ébauches, des fragments qu’il n’a pas le tps d’organiser de façon définitive ni de relier les uns aux autres. Il meurt avant d’avoir fini. Ces fragments publiés aprés sa mort portent le titre de Pensées (1670)

-Fin de vie malheureuse: le pape se range du côté des Jésuites et demande aux Jansénistes des renoncer à leurs opinions, ce que fait la majorité des amis de Pascal (à P-R) -> Pascal est choqué, et meurt dans la solitude.
II- La querelle des Jésuites et des Jansénistes:

Querelle au coeur sdu 17th et de l’oeuvre de P, querelle †(= religieux) don’t l’enjeux est de savoirqui va domineridéologiquement l’église catholique, les jésuites ou les jansénistes?

| |Jésuites |Jansénistes |
|1- Fondateurs |1580: mouvement fond par un Espagnol: |1640: mouvement fondé par un hollandais |
| |Ignace de Laylo. Ilfonde la ”Companie de |Jansenus. Idées diffusés en France par un |
| |Jésus” (-> d’où le nom jésuites). |abbé de Port-Royal. |
| faite |Fondation d’établisements scolaires, les |Fondations d’établissements scolaires les |
| |collèges jésuites(éablissements trés |petites écoles (don’t J.Racine fut élève). |
| |réputés) + ancrés dans les hautes sphère de|Implantation + récente donc – influents. |
| |la société (rois,…) | |
|3- Le problème de la “grâce”, du salut de |Pour eux,...
tracking img