Patek philippe: chaine de valeur et horlge de bowman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4167 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Table des matières :

A. Historique : 2
I. Les grandes heures de l’industrie horlogère 2
II. Montres et merveilles : l’univers de Patek Philippe. 3
B. Questions théoriques 5
I. La chaîne de valeur 5
II. L’horloge de Bowman 6
C. Annexes 7
I. Annexe 1 : la chaîne de valeur : graphe 8
II. annexe 2 : l’horloge de Bowman : graphe 9
D. Sources 10

Historique :I. Les grandes heures de l’industrie horlogère :

L’industrie horlogère est née en suisse, plus précisément à Genève au milieu du XVIème siècle. Ce phénomène résulte du bannissement du port de bijoux ornementaux par Jean Calvin en 1541, ce qui poussa les orfèvres et joailliers à se tourner vers l’art de l’horlogerie. Dès la fin du XVI, Genève bénéficiait déjà d’une réputationd’excellence. Cependant, il faut attendre 1601 pour que la première corporation d’horlogerie du monde voit le jour, sous le nom de « Maîtrise des horlogers de Genève ».

L’essor de l’industrie horlogère suisse s’est déployé autour de deux structures : l’une horizontale, l’autre verticale. La première est basée sur une relation avec les fournisseurs et les sous-traitants qui livrent les piècesd’assemblage ou d’habillage à des établisseurs pour qu’ils réalisent et commercialisent le produit final. La seconde est une structure où le garde-temps est réalisé entièrement par la même entreprise (manufacture), comme pour Patek Philippe.

Le XVIème et XVIIème siècle furent des ères d’ innovations et de développements tels que la montre à secousse (1770) de Perrelet qui est l’ancêtre de lamontre automatique, la montre avec remontoir au pendant(1842) de Patek Philippe, les chronographes, l’introduction de nouvelles fonctions telles que le calendrier perpétuel ou encore la rattrapante. A l’époque, Genève exportait déjà plus de 60 000 montres.

Le XXème siècle est marqué par l’apparition de la mécanisation de la fabrication. Il en découle une augmentation de la productivité,une interchangeabilité des composants et la standardisation des garde-temps, ce qui permet à l’industrie horlogère suisse d’étendre sa suprématie au monde.
Il faut attendre la fin de la première guerre mondiale pour apercevoir les premières montres électriques et les garde-temps à bracelets avec leur forme ronde traditionnelle ; modèle définitivement adopté dès le début des années 1960-1970.
Acette même époque, suite à la concurrence naissante japonaise et américaine, la branche horlogère subit une « restructuration » : de 90 000 employés, les effectifs sont réduits à 40 000 en 2004 ; quand aux entreprises, leurs nombres sont passés de 1600 à 600 actuellement. La plus part des compagnies horlogères sont dès lors des PME employant moins de 100 personnes. Ce fut un grand choc pour cetteindustrie mais elle parvient à se relever en 1983 grâce à la montre Swatch.
Ce dernier phénomène lui permis de devenir une industrie très florissante, dépassant année après année se propres records d’exportations passant de 4,3 milliards de francs suisse en 1968 à 17 milliards en 2008.

Ainsi à travers les siècles, la tradition, le savoir faire, les hautes technologies et les innovationsde l’horlogerie suisse, ont permis à cette branche suisse d’asseoir et de conserver son leadership sur le marché mondial (elle exporte près de 95 % de sa production). Cette dernière est pionnière dans de nombreux domaines : montre bracelet la plus plate du monde, montre la plus petite du monde montre la plus chère… La suprématie du savoir faire suisse ne fait aucun doute et est reconnue de tous.Ainsi, l’Asie, l’Océanie, l’Amérique ou encore l’Afrique, exportent des produits issus de l’horlogerie suisse ; on pourrait même dire que cette dernière n’a qu’un marché : le monde !
Cependant, le monopole n’est pas assuré : la concurrence reste vivace avec d’autres pays producteurs tels que le Japon et la Chine.
Pour conquérir le monde, il faut être un vrai combattant. En effet, cette...
tracking img