Pathologies langue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3548 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Médecine & enfance

Communication du Dr E. Bourrat, service de stomatologie et de dermatologie, hôpital Robert-Debré, Paris, lors de la 16e Journée de formation médicale continue de l’hôpital Robert-Debré, Paris Rédaction : Dr C. Faber

La langue de l’enfant dans tous ses états

JOURNÉE ROBERT-DEBRÉ

La langue est considérée depuis toujours comme un bon reflet de l’état général et, plusparticulièrement, de l’état nutritionnel du jeune enfant. C’est la partie de la bouche la plus facile à examiner à cette période de la vie. Il est important, d’une part, d’en connaître les variations physiologiques, qui sont probablement le motif le plus fréquent de consultation en pathologie muqueuse buccale pédiatrique, d’autre part, de proposer un diagnostic étiologique et, enfin, d’évaluer leretentissement fonctionnel des lésions, souvent beaucoup plus sévère que chez l’adulte.

LES VARIATIONS PHYSIOLOGIQUES
Le diagnostic des variations physiologiques se fait en général d’un simple coup d’œil, ce qui permet de rassurer les parents, d’éviter les examens complémentaires, qui peuvent être anxiogènes, ainsi que les traitements inutiles.

Il y a, en effet, peu de retentissementfonctionnel et aucun potentiel dégénératif. L’abstention thérapeutique est la règle. Le seul conseil à donner est d’éviter, en période de poussée, de donner à l’enfant des aliments acides, comme la vinaigrette et les agrumes.

LA GLOSSITE FISSURÉE
La glossite fissurée se caractérise par une langue scrotale avec des fissures longitudinales asymptomatiques du dos de la langue. Elle a la même histologieet les mêmes associations pathologiques que la langue géographique. Là encore, l’abstention thérapeutique est de rigueur.

LA LANGUE GÉOGRAPHIQUE
La glossite exfoliatrice marginée ou glossite migratoire bénigne, désignée sous le nom commun de langue géographique, est la plus fréquente de ces variations physiologiques. Elle concerne 2,5 % de la population générale, a un caractère familial,parfois congénital, et peut débuter très tôt dans la vie de l’enfant. Cette glossite se présente sous la forme de placards rouges polycycliques, dépapillés, bordés d’un liseré blanc qui correspond à la dépigmentation des papilles avant leur chute. Les plaques sont mobiles, avec une vitesse évaluée à 0,5 mm par jour, expliquant le caractère fluctuant d’un jour à l’autre. Il existe des associationsspécifiques avec deux affections : la trisomie 21 et le psoriasis, avec lequel elle partage la même image histologique. 10 % des patients avec psoriasis tout venant et 20 % de ceux atteints de psoriasis pustuleux ont une langue géographique. Celle-ci est parfois une aide utile au diagnostic de psoriasis, qui ne peut être affirmé qu’en présence de deux localisations. Une fois le diagnostic de languegéographique posé, il faut rassurer les parents.
mars 2004 page 125

LES ANOMALIES DE LA PIGMENTATION
La pigmentation ethnique est la cause la plus fréquente de langue noire. Elle est physiologique chez les sujets noirs ou très pigmentés. Cette pigmentation est soit ponctiforme, soit maculeuse et, parfois, confluente. Elle augmente avec l’âge et touche également les gencives et les faces internesdes joues. Le diagnostic différentiel se fait avec les hypermélanoses ou les hypermélanocytoses localisées (lentigo le plus souvent) ; nævus et mélanome sont exceptionnels. Les autres diagnostics différentiels des pigmentations ethniques sont les pigmentations plus diffuses dues à une accumulation de pigment endogène (par exemple dans la maladie d’Addison) ou exogène (par exemple la pigmentationiatrogène due au traitement par AZT).

Médecine & enfance

LES LÉSIONS PATHOLOGIQUES
Lorsque le caractère pathologique des lésions linguales est affirmé, il faut en rechercher l’étiologie. Le diagnostic étiologique repose sur l’identification de la lésion élémentaire, le contexte et l’examen de l’ensemble du tégument et des autres muqueuses. La plupart des glossites s’inscrivent dans le...
tracking img