Patrick artus - salaires et croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4344 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
30 mars 2010 – N°. 133

Comment faire repartir la croissance en Europe ?
Ne soyons pas trop optimistes : il y a un risque clair d'un développement "à la japonaise" de l'économie européenne, avec, comme au Japon, une longue période de désendettement liée aux excès antérieurs, au recul des prix des actifs et à la situation des banques, conduisant à une faiblesse structurelle de la demande. Deplus, le soutien de la croissance des pays de l'OCDE par les pays émergents ne sera pas du tout celui qui était escompté : les pays émergents continuent à gagner des parts de marché et substituent des productions domestiques aux importations depuis les pays de l'OCDE, ce qui est un premier signe de "déglobalisation", la suite pouvant être la déglobalisation financière, l'arrêt du financement despays de l'OCDE par les excédents d'épargne des pays émergents. Il ne faut pas non plus compter sur la coopération entre les pays de l'OCDE ; au contraire, ils risquent de mener les uns vis-à-vis des autres des politiques hautement non coopératives : protectionnisme déguisé, dépréciations des taux de change. Enfin, les politiques macroéconomiques de soutien de la demande (déficits publics, expansionsmonétaires) n'ont plus de marges de manœuvre, on le voit bien. Quant aux politiques structurelles (recherche, nouvelles industries…) elles ne peuvent au mieux avoir d'effet que dans plusieurs années. La reprise de la croissance en Europe dans les prochaines années ne viendra donc probablement pas des émergents, de la coopération internationale ou des politiques macroéconomiques et structurelles.Que reste-t-il ? Des politiques domestiques de stimulation de la demande par :


RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS

la déformation du partage des revenus au profit des salariés, alors que l'inverse reste à se produire ; une réforme fiscale réduisant la taxation du travail, accroissant celle du capital et de la pollution, et dont l'objet est de soutenir la demande.



Unrisque "à la japonaise"

La crise de l'économie japonaise, depuis 20 ans, vient des réactions au choc initial qui est en 1990-91 une perte patrimoniale massive (graphique 1a), suivant une période d'excès massif d'endettement (graphiques 1b-1c).
Graphique 1b Japon : dettes des m énages et des entreprises (en % du PIB) 350 160 140 120 100 80 60
Sources : Datast ream, NATIXIS

Graphique 1a Japon :prix im m obilier et indice boursier (100 en 1985:1) 350 300 250 200 150 100 50
Sources : Dat astream, NATIXIS

160 140
Dette des ménages Dette des entreprises

P rix des maiso ns (milliers de Yen) Indice bo ursier

300 250 200 150 100 50

120 100 80 60

85 87 89 91 93 95 97 99 01 03 05 07 09

85 87 89 91 93 95 97 99 01 03 05 07 09

Graphique 1c Japon : crédit (GA en %) 16 14 1210 8 6 4 2 0 -2 -4 -6 -8 16 14 12 10 8 6 4 2 0 -2 -4 -6 -8 8 6 4 2 0 -2 -4 -6

Graphique 2 Japon : dem ande intérieure et dem ande des m énages* (en volum e, GA en %) 8
Demande intérieure Demande des ménages

M énages Entreprises

6 4 2 0 -2

(*) Consommation + investissement en logement Sources : Datast ream, NATIXIS

-4 -6

Sources : FOF of Japan, NATIXIS

85 87 89 91 93 95 97 9901 03 05 07 09

85 87 89 91 93 95 97 99 01 03 05 07 09

Il en a résulté un désendettement continuel (graphiques 1b-1c), d'où la faiblesse de la demande intérieure, de la demande des ménages (graphique 2), amplifiée par le recul des salaires (graphique 3a) mis en place par les entreprises pour améliorer leur profitabilité (graphique 3b) et par l'inflation négative (graphique 4a) avec lafaiblesse de la demande, conduisant à des taux d'intérêt réels trop élevés (graphique 4b), symptôme clair de la déflation.
Graphique 3a Japon : salaire nom inal par tête et m asse salariale réelle (GA en %) 6 4 2 0 -2 -4 -6
Sources : Datast ream, NATIXIS

Graphique 3b Japon : taux d'autofinancem ent et taux de profits 120 6 4 2 0 -2 -4 -6 110 100 90 80 70 60 50 40
Sources : Dat astream, NATIXIS...
tracking img