patrimoine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3932 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 octobre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Mardi 23 Septembre 2014
Introduction au cour:
1983, Jaques Lang initiateur des journées mondiales du patrimoine puis en 1991, celles ci sont devenues les journées européennes du patrimoine.
ces dernières années on observe un intérêt croissant de la population à ce notion de patrimoine ainsi que la mémoire collective.
En effet, en 1995, 10 000sites ont été visités par 6,5 millions detouristes et 16 000 sites ont été visités quand à eux par 12 millions de visiteurs.
Entre 6 et 7 % de l'économie française provient de ce patrimoine. Il faudrait cependant s'interroger sur les problèmes du patrimoine; pour les bâtisseurs, ils est souvent une contrainte car on ne peut construire sur un secteur sauvegarder.
Ce patrimoine ne va pas de soit; il faut l'entretenir et pour cela il faut desfonds.
Cette notion de patrimoine est très récente.
 partir du 19eme siècle, l'idée de construire et reconstruire va vite se dissoudre et laisser place a cette pensée nouvelle qui est la sauvegarde des batiments.
Conservation et sens du patrimoine au Moyen Âge
patrimoine?
c'est un héritage (bien), c'est une transmission de père en fils/ génération/ état/individu
faut il le valoriser?? ouiet non
cela est devenu un discours produit par une société (mémoire collective) c'est à dire qu'on en parle tellement que cet objet ou cette pratique est rentrée dans les mœurs
le mot patrimoine nous renvois a une notion de temporalité, d'identité.
par définition le mot patrimoine : du latin patrimonium constitue l'ensemble des biens familiaux faisant l'objet d'un héritage de père en fils.Au Moyen Âge, le mot patrimoine désignait le patrimoine de Saint Pierre (1er apôtre)
A partir du 19eme Siècle , cela va changer et le mot patrimoine désignera ce que transmet la collectivité à la société suivante ( héritage commun/ collectif)
cet héritage peut étre matériel (église, cathédrale, lavoir...) ou immatériel (gastronomie, langue...) il peut avoir une valeur esthétique, sentimentaleou marchande.
c'est la société qui juge de la sauvegarde ou pas.
Exemple: faut il conserver tout les lavoirs de France? la valeur sentimentale oblige, nos grand mères et arrières grands mères les ont utilisés!!!.
La notion affective est très grande dans le patrimoine. la mémoire est sensible et l'on garde en mémoire que les belles choses jamais les mauvaises ( une de nos grand mères a pu êtreviolé dans l'un des lavoirs, mais on le garde quand même car on garde avant tout en mémoire cette idée qu'il ait servi avant tout à laver et entretenir les habilles et ustensiles de nos grands parents)
Il ya des critiques de sélection pour garder un patrimoine, ce que l'on appel un classement. L'essentiel du patrimoine s'est classé fin du 19ème Siècle.
c'est à travers l'éducation que passecette idée de classement ou non d'un patrimoine, c'est à dire qu'on peut par exemple enseigner cette notion de NOS ANCÊTRES LES GAULOIS au lieu de nos ancêtres les romains ou les germains.
En 1970, il ya eu la destruction du pavillon Baltard ensuite destruction des anciennes halles métalliques et depuis ces halles sont protégées.
Les dispositifs légaux
Afin de protéger les bâtiments, il ya euune réflexion de Mérimée autour de la mise en place d'un dispositif légal de classement en vue d'une sauvegarde des bâtiments anciens. Mais ce dispositif tardera a étre mis en vigueur vu la singularité de Mérimée et son faible pouvoir.
En effet, la société du 19ème Siècle était libéralise, le propriétaire était libre de faire ce que bon lui semblait de sa propriété " droit de vie et de mort".Mais la conséquence est de plus en plus lourde jusqu'a la fin du 19ème on pouvait assister à la destruction de multiples châteaux. le patrimoine étant strictement privé au moyen âge, l'état voulait ouvrir certains grands bâtiments au public
il ya eu mise en place d'un dispositif légal , celui ci a été introduit par étapes:
Etape1: 1887, possibilité d'expropriation ouverte, l'état est en droit...