Patty

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Corrigé : La réduction coût du travail permet-elle de réduire le chômage des travailleurs peu qualifiés ?
Sujet bac juin 2003 ; Bac Blanc 2004-2005 ; DS 01/06 ; DM 01/07
Voir corrigé officiel + annales Nathan 2004
Etude du sujet :
Lien coût du travail et chômage des travailleurs peu qualifiés : 2 termes clés à définir
Déf chômage : cf cours déf BIT
Coût du travail : salaire brut +charges sociales patronales : donc salaire net + les cotisations pour la sécu (le coin fiscal)
Permet-elle : sujet fermé : ne porter l’analyse que sur ce lien et pas autres causes ou autres effets : tout ramener à effet réduction coût travail sur baisse du chômage
Approche a priori : au regard simplement de ce qui a été vu en cours :
Baisse coût est utilisée (pol de l’emploi surtout après 1993) etjustifiée (théorie libérale) pour réduire le chômage des peu qualifiés et cela a un certain effet mais un effet limité (ne semble pas suffire : le chômage n’a pas disparu) et même parfois néfaste (pbl précarité, pbl demande (rappel du raisonnement keynésien) faible qualification et donc compétitivité qui posent pbl pour emploi à long terme).
Etude doc :
Eléments remarquables Lien sujetApports
1 Reprendre des données
Tx cho non qualifié  pour ouvrier et employés
Une réduction après 1994
Mais reste le + élevé Constat de départ
Effet des pol de  du coût après 1993
Mais toujours très élevé donc pas si évident Lien qualification et employabilité
Pol active de l’emploi après 1993 avec baise coût du travail par prise en charge cotis par Etat cf cours
Lien pas si évident :hausse cho avant 1994 est aussi liée à récession 1993 et baisse à la reprise de 1998 à 2000
2 Agir sur coût du travail (logique d’offre) en jouant sur l’intérêt du travail « travail plus rémunérateur » ou par formation .
Agir sur indemnisation du chômage et minima sociaux (RMI) Comment agir sur coût du travail : rendre le travail + attractif réduire la désutilité du travail (réduire lesrevenus de remplacement : allocation, minima, inciter au travail) pour ne pas toucher le salaire net .
Mais aussi action sur formation Raisonnement libéral (cf cours) : embauche= fonction rentabilité du travail. : Un coût trop élevé va substitution du K au L et délocalisation : Walras Pigou, tout le raisonnement ; entraves au marché : SMIC, charges, allocation, RMI :« trappes à l’inactivité »Pol depuis 1993, ex US , ex GB : suppression du salaire minimum en 1993
// doc 3
sur formation : essentiel vu évolution techno // avec doc 6 après
3 Ex Fce / EU concernant les emplois peu qualifiés dans le III. Plus importants aux States car coût + faible Faiblesse coût a permis l’embauche (.reprendre donnée )
Coût US + faible : faiblesse salaire minimum et peu de protection sociale .
Maiscela marche pour secteur à forte élasticité De / prix : action sélective sur les services alors Flexibilité du marché US + forte. Logique libérale
Pbl dualité, précarité et working poors et effet de cela sur l’emploi à long terme cf aussi lien avec doc 4
Sur III : pbl nouvelle domesticité André Gorz, mais aussi un gisement d’emplois à ne pas négliger : cf services aux pers à développerExpliquer élasticité
4 Pbl demande : effet sur consommation et dépenses Etat Pbl  coût du travail est : la demande des ménages et de l’adm publique : si réduction des revenus et des recettes de l’Etat induit une baisse de la demande pas effet + sur l’emploi
 Et effet sur la motivation des salariés Raisonnement kéynésien
Rôle essentiel de la demande dans la croissance et donc dans l’emploicar celui-ci dépend avant tout de la croissance ( // doc 1) et cours
Bien expliquer que si réduction charges c’est la protection sociale qui est touchée : moindre cons des ménages possible par épargne de précaution cf pbl des retraites, cf récession 1993 à 1998
Pbl comment assurer alors baisse coût du travail
Théorie du salaire d’efficience

5 Reprendre des données
Année de rupture...
tracking img