Paul Eluard, notre vie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2606 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
PAUL ELUARD, LE TEMPS DÉBORDE, 1948

"Le temps déborde" est un recueil de poèmes écrits en 1947 par Paul Eluard. Il a publié ce recueil peu de temps après la mort de sa femme, Nush, qui est décédée en 1946. Sa mort a bouleversé Paul Eluard et le poème « Notre vie » nous le montre assez bien. Dans ce poème, Eluard parle de sa tristesse, de sa peine liées à la perte de sa femme. 

Ce poème estécrit suivant le registre lyrique, Paul Eluard parle donc beaucoup de ses sentiments. Dans "Notre vie", l’auteur a voulu nous montrer que la mort de sa femme l'a atteint profondément.
[...] D'ailleurs, il le confirme plus loin, mon passé se dissout je fais place au silence Ici, Paul Éluard écrit que toutes les années de sa vie ont disparu avec Nush. L'auteur joue aussi avec les temps des verbespour montrer que la mort est toujours présente à n'importe quel moment, la mort qui vient la mort qui par la mort d'écus Ici, il explique que la mort est venue lui prendre sa femme et que maintenant il vit sa mort. 

Paul Eluard (1895-1952) 

PROBLEMATIQUE: la mort de Nusch apparaît comme une rupture à la fois dans la composition du poème et dans la vie de l'auteur. Nous montrerons comment lavie est marqué par le bonheur et l'échange alors que la mort est , elle, marquée par le silence et la négation de son existence. 

I ) L'évocation d'un passé heureux 

_Il est dans ce poème question d'une vie passé. On retrouve d'ailleurs les temps du passé v1-8 "disais" v 6. Ce qui inclut que ce passé est révolu. 
_La vie est associée à la lumière "aurore" v2, "beau matin de mai" v2 (éveilde la nature), "plus claires" v4. Ce qui signifgie que ces 17 années ont été un perpétuel renouvellement. 
On retrouve ce renouvellement v7 "donner la vie": cette femme avait la capacité de rendre tout non seulement lumineux mais aussi vivant. 
_L'Amour et le Bonheur donnent la vie au monde environnant. "notre vie tu l'as faite" v 1: la femme était le moteur du couple, elle permet à l'hommed'exister. On retrouve ici l'image de la muse fréquente chez les Surréalistes. 
_La reprise anaphorique de "notre vie"v1-6, au début des deux premières strophes + le titre montre que le souvenir est très présent . 
_Le pronom "notre" renvoie également à l'image du couple qu'on retrouve dans l'introduction dans "nous". Mais ici on retrouve l'idée de rupture par le futur négativé qui suit "nevieillerons pas". 

II ) La mort vécue comme une rupture, un basculement 

_Cette idée de rupture est clairement exprimée v 8 "a rompu". Position stratégique: milieu du poème + "mais" d'opposition. On va passer de la vie à cette "mort" envahissante. Ce vers rappelle de plus, le thème du temps qui passe. 
_En effet on vait le thème du temps dans l'intro. La métaphore "le temps déborde" est l'image dutemps qui continue de s'écouler. 
Ce qui semble prédominant dans ce début, c'est cet écoulement du temps malgré une rupture dans la vie de l'auteur. 
La disposition typographique le confirme la soutient: le temps a pris une autre dimension, il s'étire (comme pour la date. 
_Le temps est ce qui accompagne l'expression lyrique de l'absence et amène à la souffrance. Le vers 4 de l'intro reprend lasouffrance dûe au temps. L'auteur joue sur les antithèses "léger/ Poids" et entre le bonheur "amour" et le malheur "supplice". La souffrance vient de cette perte de bonheur. 
_Dans le poème, la souffrance vient aussi de cette mort envahissante 
v5 et 8-10: cette mort est personnifiée "boire, manger" et par les verbes de mouvement "entre, va, vient" sa présence devient obsessionnelle . L'anaphore de "la mort" le confirme: elle a pris toute la place. 
Cela apparaît encore plus clairement v11 par le paradoxe "morte visible". Cette mort prend toute la place, celle de la vie, celle de Nusch qui est désormais "invisible". 
_La mort apparaît aussi à travers la thématique de l' enterrement "ensevelie" v1, "sous la terre" v13, "la terre a refermé son poing" (métaphore) v3. 
_Cette mort...
tracking img