Paul eluard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (393 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Paul Eluard
Biographie :
Il est né en 1895 à Saint-Denis et mort en 1952 à 67 ans, suite à une crise cardiaque, à Charenton-le-Pont. Paul Eluard, de son vrai nom Eugène Emile Paul Grindel, fut ungrand écrivain du XXème siècle. Il fut contraint d'arrêter ses études à cause d'une tuberculose, il eut beaucoup de temps libre et en profita pour écrire. Il écrivait sur des thèmes variés, s’inspirantsouvent des personnes de son entourage (ses femmes par exemple). Il côtoya aussi beaucoup d'artiste-peintres et prit part à la création d'un groupe surréaliste, le dadaïsme. Beaucoup de ses poèmesfurent basés sur la souffrance humaine et la guerre : il fut envoyé rejoindre la résistance pendant la deuxième guerre mondiale. Son état de santé s'est rapidement dégradé après la mort de sa dernièrefemme, il mourut quelques années plus tard.

œuvre :
« Premiers poèmes » (1913)
« Le Devoir » (1916)
« Le Devoir et l'Inquiétude » (1917) avec une gravure sur bois par André Deslignères.
« LesAnimaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux » (1920)
« Une vague de rêve » (1924)
« Mourir de ne pas mourir » (1924)
« Au défaut du silence » (1925)
« Capitale de la douleur » (1926)« Les Dessous d'une vie ou la Pyramide humaine » (1926)
« L'Amour la Poésie » (1929)
« Ralentir travaux » (1930), en collaboration avec André Breton et René Char.
« À toute épreuve » (1930)« Défense de savoir » (1932)
« La Vie immédiate » (1932)
« La Rose publique » (1935)
« Facile » (1935)
« Les Yeux fertiles » (1936)
« Quelques-uns des mots qui jusqu'ici m'étaientmystérieusement interdits » (1937)
« Cours naturel » (1938)
« Donner à voir » (1939)
« Poésie et vérité » (1942)
« Liberté » (1942)
« Avis » (1943)
« Les Sept poèmes d'amour en guerre » (1943)
« Aurendez-vous allemand » (1944)
« Poésie ininterrompue » (1946)
« Le Cinquième poème visible » (1947)
« Notre vie » (1947)
« À l'intérieur de la vue » (1947)
« La Courbe de tes yeux »...
tracking img