Paul eluard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2179 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de texte :

Recueil poétique de Paul Éluard, pseudonyme d’Eugène Paul Grindel (1895-1952), Derniers poèmes d’amour fut publié à Paris en 1962. Cet ensemble regroupe les principales plaquettes de poésie amoureuse publiées par Éluard après Poésie ininterrompue, et l’on y trouve notamment Le Temps déborde, publié en 1947 sous le pseudonyme de Didier Desroches aux Cahiers d’Art deZervos, avec des photographies de Dora Maar et de Man Ray. L’ordre suivi n’est pas seulement chronologique: au chant d’amour du «Dur Désir de durer» succède la tragédie du «Temps déborde», traversée du «désert pourri désert livide» après la mort de Nusch, qu’il s’agit de faire revivre par la mémoire dans «Corps mémorable», avant de renaître à l’amour grâce à Dominique dans «le Phénix». Le recueilainsi conçu retrace donc un itinéraire dialectique — bien que la logique n’en soit pas interne comme dans Poésie ininterrompue — où la mort est vaincue par l’amour.
Le recueil se construit donc autour de l’admirable «Le temps déborde», composé après la mort de Nusch, brutalement emportée le 28 novembre 1946, alors qu’Éluard se soignait à Montana, dans le Valais. Ainsi que l’observe le critiqueGeorges Poulet, l’événement singulier, anecdotique fait irruption dans la lyrique amoureuse d’Éluard, qui jusque-là affranchissait l’amour des lieux et des circonstances pour le vouer à l’intemporel et à l’universel. «Le temps déborde» rejoint ainsi au plan personnel la «poésie de circonstance» collective de Cours naturel et d’Au rendez-vous allemand. Cet événement inacceptable, impensable même, quifaillit plonger Éluard dans la folie, est au cœur du poème, qui tente d’approcher l’indicible. Dans « Notre vie », Eluard évoque la mort de Nusch. Quelle voix poétique peut s’élever autour d’une disparition, de l’absence pleurée de l’être aimé ?
Nous verrons dans une première partie le topos pétrarquise de la mort de la femme aimée et son traitement moderne ; puis, le chant d’amour qui s’élèvedans ce poème ; enfin, la frontière difficile entre poésie et silence.
I La mort de la femme aimée : le traitement moderne d’un topos pétrarquiste

A/ L’opposition vie / mort
réseau lexical de la vie : relever les termes appartenant au réseau lexical de la vie : le nom « vie » et son polyptote « vivre », et les termes associés comme « aurore », « matin de mai », en remarquant qu’ils sontsurtout présents au début du poème
réseau lexical de la mort : la mort a également un réseau lexical très présent, à travers le substantif « mort » et son polyptote « morte » (adjectif épithète), et les termes associés comme « enseveli », « a refermé son poing », « sous la terre », en remarquant qu’ils sont abondamment présents dans la dernière partie du poème
structuration du texte par cedouble réseau : les deux termes de « mort » et « vie » connaissent de multiples occurrences sur un poème assez court, et permettent de dégager une structure logique du texte à partir de son sémantisme (et non de son découpage strophique), structure où la mort prendrait un ascendant sur la vie

B/ La structure du poème : un triptyque autour d’un pivot central
le « Mais » central : le poème connaîtégalement une structure plus ferme, et axée sur ses caractéristiques formelles. Le mouvement rhétorique qui sans porter une argumentation révèle une structure logique, s’appuie sur un terme nodal « Mais » ; celui-ci marque une rupture dans la progression du poème et se trouve stylistiquement au début du vers central (le 8ème sur 15). Etudier le retournement qui s’opère à partir de ce terme,notamment à partir de la structuration du poème avec vie / mort
progression des trois strophes : il convient également d’évoquer le phénomène strophique ; constitué de trois quintils, ce poème consacre une première strophe au souvenir de l’être aimé, puis à sa mort dans la seconde strophe, et enfin au poète abandonné à lui-même après cette disparition ; des termes font liaison et créent le...
tracking img